mercredi 18 avril 2018

Sous le soleil exactement (Allô Sorcières #2) • Anne-Fleur Multon.




Allô Sorcières, tome 2 : Sous le soleil exactement
d'Anne-Fleur Multon.
Genre : Contemporain, jeunesse.
Mon édition : Poulpe Fictions.
214 pages.





Résumé : Ingrédients pour des vacances survoltées : prenez quatre copines à l'imagination débridée et invitez-les dans un grand manoir mystérieux.
Ajoutez un tableau intriguant, des rencontres surprenantes, une bonne dose de curiosité et une chaîne YouTube pour documenter le tout... Vous obtiendrez une enquête savoureuse et des aventures addictives !


19/20. 💜

  • J'AI AIMÉ : Bourré de références, humour et bienveillance au rendez-vous.
  • J'AI MOINS AIMÉ : /.


Le premier tome de cette saga jeunesse avait été un coup de cœur pour sa fraîcheur, sa modernité et ses thèmes abordés mine de rien... Et le coup de cœur se réitère pour ce deuxième opus qui est totalement dans la même lignée ! C'est le genre de roman qui met de bonne humeur : parce qu'il est drôle, parce que les héroïnes sont chouettes, parce que c'est féministe, et parce que c'est parfait pour toutes les tranches d'âge même si ce sont les jeunes adolescents qui sont initialement visés. Impossible de s'ennuyer avec Maria, Itaï, Aliénor et Azza !

Ce sont les vacances d'été et nos quatre amies vivant aux quatre coins du globe se retrouvent dans le Manoir du grand-père d'Aliénor. Un endroit austère, à l'image du vieil homme qui cherche à renouer avec sa petite fille perdue de vue à cause de son racisme... Toutefois, l'été bat son plein ! Les baignades, les activités, le petit village, les délires entre copines, les fameux vlog de leur chaînes « Allô Sorcières », Maria, Itaï, Aliénor et Azza s'amusent comme des petites folles !

Dans le premier tome, nous suivions le groupes d'amies du point de vue d'Aliénor. Dans ce second tome, c'est du côté de Maria la Québécoise que tout se passe. Et j'ai tellement adoré Maria ! Je les aime toutes, elles sont toutes fortes, amusantes, drôles, intelligentes, etc. Mais c'est de Maria dont je me sens la plus proche : c'est une jeune adolescente grosse qui, même si elle s'assume, manque tout de même de confiance en elle et a ses petits complexes... Alors quand elle rencontre un fameux garçon qui lui plaît, tout de suite, elle ne pense pas que ça puisse être réciproque pour elle, celle qui fait « splash ».

« J'adore passer des heures dans des friperies ou des magasins pour trouver des fringues extraordinaires qui n'iront qu'à moi. Dans mes vêtements de fée, je me sens confiante.
Ça étonne souvent les gens, que je m'intéresse à la mode, parce que je n'ai pas exactement la taille mannequin, vous voyez. Et c'est vrai que, parfois, on a plutôt envie de se cacher, de fabriquer une armure à ce corps imposant mou comme un Chamallow dont on nous répète à l'envi qu'on devrait en avoir honte.
Moi, je préfère me dire que je ressemble à une sirène dodue plutôt qu'à un chapiteau discret : je suis grosse, certes, mais j'ai du goût (incroyable !), et je ne vais pas me contenter de porter des kilomètres de pulls informes et de tee-shirts noirs XXL pour faire plaisir à ceux que mon bidou dérange. »

Au-delà de ses tous premiers émois, elle peut compter sur ses copines pour se sentir à l'aise dans sa tête et dans son corps. Ces quatre-là se sont trouvés. Pas besoin de se ressembler pour s'assembler ! Cultures différentes, hobbies différents, personnalités différentes... Mais une même et puissante complicité les lie. Elles se comprennent, elles se réconfortent, elle se parlent. C'est une belle amitié, qui nous partage un beau message de bienveillance et de tolérance. Avec ses amies, Maria se sent libre d'être elle-même.

« C'est marrant, je pense qu'avant de connaître les Sorcières, ça m'aurait énervée de voir qu'une fille comme Azza, mince, musclée et si jolie pouvait se permettre d'avoir des complexes. Et moi, alors, la baleine, je devais me trouver comment, si elle n'était pas à l'aise ?
Mais bizarrement, tout à coup, je me sentais sereine. Je venais de comprendre que, dans notre société, il suffit d'être une fille pour que paf !, comme par magie, on ne soit jamais assez bien. Même pour une Azza. Même pour une Itaï, et peut-être même pour une Ali. »

Je suis vraiment fan du duo de l'autrice, Anne-Fleur Multon, avec l'illustratrice Diglee. Le récit et les illustrations se complètent à merveille, nous offrant un tableau d'ensemble très riche. On sent tout le féminisme et les causes qui leur tiennent à cœur dans cette saga. Le racisme, les discriminations, la grossophobie, la place des femmes, et j'en passe. Des thèmes actuels, qui passent comme une lettre à la poste dans une saga aussi amusante, fraîche, et humoristique comme Allô Sorcières. Je suis heureuse de savoir que cette saga existe, que des jeunes puissent la lire, la découvrir, s'en inspirer et recréer dans leur quotidien la bienveillance qu'ils ont pu apprendre avec nos quatre chères amies.

  • EN CONCLUSION : Pour moi, c'est une saga jeunesse de valeur sûre et que je conseille à tout le monde. Personne ne devrait passer à côté. C'est fin, adorable, subtil, drôle, et vous retrouverez tout un tas de références à vos séries, livres, films préférés sans aucun doute ! (j'ai même eu le droit à mon animé préféré, qui est aussi celui de Maria : Yuri on Ice ♥) A lire et à relire !

Tome précédent :

Prochaine lecture : Dark and Dangerous Love, tome 1 de Molly Night.

tâches d'encre

  1. J'ai lu le premier tome avant hier et j'ai beaucoup aimé! C'est frais, touchant, juste ! Il me tarde de lire ce tome 2 :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve que c'est l'une des sagas jeunesse les plus importantes aujourd'hui ♥ J'espère que le tome 2 te plaira aussi !

      Supprimer

Decorated Christmas Tree