lundi 29 janvier 2018

Appelle-moi par ton nom • André Aciman.



Call me by your name
d'André Aciman.
VF : Appelle-moi par ton nom.
Genre : Contemporain.
Mon édition : Farrar, Straus and Giroux.
256 pages.





Résumé : Andre Aciman's Call Me by Your Name is the story of a sudden and powerful romance that blossoms between an adolescent boy and a summer guest at his parents’ cliffside mansion on the Italian Riviera. Each is unprepared for the consequences of their attraction, when, during the restless summer weeks, unrelenting currents of obsession, fascination, and desire intensify their passion and test the charged ground between them. Recklessly, the two verge toward the one thing both fear they may never truly find again: total intimacy. It is an instant classic and one of the great love stories of our time.


19/20. 💙

  • J'AI AIMÉ : La plumé poétique, le ton mélancolique de l'histoire.
  • J'AI MOINS AIMÉ : /.


J'ai découvert le film Call me by your name cette semaine et ayant beaucoup aimé, j'ai voulu donné une chance au roman, surtout qu'il restait quelques zones d'ombres après mon visionnage. Je me suis tout de suite jetée sur la version ebook pour en savoir plus, sans regretter un instant mon impulsion ! Je signe là mon premier coup de cœur de l'année. Si le film est très bon, le roman est encore bien plus riche !

Comme tous les étés, les parents d'Elio invite un étudiant sous leur toit pour leur faire profiter du pays, de leur culture, et de la culture en général. Pendant six semaines, Elio cède sa chambre à un jeune homme. Et l'année de ces dix-sept ans, c'est différent. Oliver est différent de tous les autres, il le trouble dès son arrivée. L'étudiant accapare son regard dès l'instant où celui-ci se trouve dans la même pièce. Son corps, ses manières, sa voix, réveillent en lui un désir qui l'obsède. 

« But sleep would not come, and sure enough not one but two troubling thoughts, like paired specters materializing out of the fog of sleep, stood watch over me: desire and shame, the longing to throw open my window and, without thinking, run into his room stark-naked, and, on the other hand, my repeated inability to take the slightest risk to bring any of this about. There they were, the legacy of youth, the two mascots of my life, hunger and fear, watching over me, saying, So many before you have taken the chance and been rewarded, why can't you? No answer. So many have balked, so why must you? No answer. And then it came, as ever deriding me: If not later, Elio, when? »

Je suis immédiatement entrée dans l'histoire. Vu que je l'ai lu deux jours après avoir vu le film, j'avais encore les images fraîchement en tête. Le roman m'a permise de bien mieux m'attacher à Elio, de comprendre tous ses états d'âme, toutes ses réactions, qui ne sont pas toujours claires dans le film si on n'a pas lu le livre au préalable. C'est un roman qui met les émois d'un adolescent totalement à nu et qui m'a un peu rappelé les miens au même âge. C'est l'histoire d'un amour d'été, d'un amour éphémère, intense, indélébile. Elio apprend à se connaître et connaître sa sexualité. Il fait aussi connaissance avec l'obsession, le fantasme et l'amour. Il est la fougue de la jeunesse incarnée, se laissant porté à 100% par ses émotions. Ça a quelque chose de vraiment beau et qui appelle aussi à la nostalgie.

« He came. He left. Nothing else had changed. I had not changed. The world hadn't changed. Yet nothing would be the same. »

Oliver est moins attachant, moins facile d'accès. Il est mis sur un piédestal, et il est aussi plus âgé. Mais il y a quelque chose d'entraînant à suivre leurs altercations et les fantasmes d'Elio. Ils passent par tout ce que deux jeunes hommes qui flirtent sans le savoir passent. Entre déceptions et moments à chérir, Elio déguste tout, tout à chaque instant, avec l'ardeur qui lui est propre. C'est un nuage d'émotions brutes et pures, c'est une immersion totale dans le cœur et dans l'esprit d'un adolescent qui découvre la vie.

« What I hoped he hadn't noticed in my overreaction to his grip was something else. Before shirking off his arm, I knew I had yielded to his hand and had almost leaned into it, as if to say -as I'd heard adults so often say when someone happened to massage their shoulders while passing behind them- Don't stop. Had he noticed I was ready not just to yield but to mold into his body? »

J'ai été fascinée par la plume poétique qui donne une touche très mélancolique et qui m'a happée instantanément. Elle est un peu spéciale donc je ne pense pas qu'elle plaira à tout le monde, mais de mon côté ça a été le coup de foudre et j'ai été ravie de la découvrir dans sa langue originale. J'ai aussi été fascinée par le décor qui m'a là aussi rappelé mon adolescence, mes vacances dans le sud. On est imprégné par la chaleur, par le train-train quotidien de ses longs après-midi chauds où règnent les siestes, la farniente, les baignades, les promenades à vélo, les dîners à l'extérieur en famille... Ça a définitivement son charme, et je suis tombée dessous.

  • EN CONCLUSION : Call me by your name est mon premier coup de cœur de l'année. Quand je pense que j'aurais pu passer à côté de cette perle, ça me chagrine. J'ai vécu ce roman avec mes tripes, le cœur battant, et j'en ressors avec un ressenti spécial, unique.

Prochaine lecture : Quand vient la vague de Manon Fargetton & Jean-Christophe Tixier.

tâches d'encre

  1. J'ai entendu parler du film, mais jusqu'à maintenant je n'avais pas spécialement envie de lire le livre. Avec ton coup de coeur, tu me fais changer d'avis, c'est sûr.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le film vient apparemment de sortir en France et c'est l'heure de la promo ^^ Il est sympa, plein d'émotions aussi et bons acteurs, mais le livre est dix fois plus riche en comparaison ♥ Je te le conseille vivement si tu as l'occasion de le lire !

      Supprimer
  2. Je n'avais jamais entendu parler du film ni du livre mais ce que tu dis donne envie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le film vient juste de sortir en France. Il a fait grand bruit de mon côté (sur les réseaux sociaux ^^). J'espère que tu lui donneras une chance !

      Supprimer
  3. Je l'ai beaucoup vu passer sur les réseaux sociaux et les médias, que ce soit le livre ou le film, et je dois dire que ta chronique élogieuse me donne très envie.
    J'aime beaucoup les acteurs du film, et vu ton avis sur le livre, celui-ci a l'air encore mieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le livre est encore mieux ! Mais je sais pas si je conseille de le lire avant ou de faire comme mois (film puis livre) pour découvrir toute la densité qu'on n'a pas dans le film ensuite ^^
      Si tu as l'occasion de le lire, n'hésite pas ♥

      Supprimer
  4. Eh bien ! quel avis ! Je suis ravie que tu aies passé un aussi bon moment avec ce livre, mais je passe. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah dommage, snif !! Il est tellement bon ♥

      Supprimer
  5. Boooon, bah, dans la wishlist. =D
    Ravie de voir que ce roman t'a plu, ta chronique est très touchante ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ooooh oui !!! ♥ J'espère que tu vas aimer oh la la ♥

      Supprimer
  6. Je ne connaissais pas du tout mais tu es parvenue à me tenter terriblement !
    Bon, personnellement, je le lirais en VF mais j'espère que ce roman saura autant me plaire qu'à toi ;)

    RépondreSupprimer
  7. Comme toi, j'ai lu le roman juste après avoir visionné le film, et j'ai eu la même impression concernant Elio. Le roman explique beaucoup plus sa personnalité et éclaire bien ses attitudes et réactions.

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree