vendredi 18 août 2017

Empire of Storms (Throne of Glass #5) • Sarah J. Maas.



Throne of Glass, book 5: Empire of Storms
de Sarah J. Maas.
VF: Keleana, tome 5 (pas de VF prévue).
Genre: Fantasy, YA.
Mon édition: Bloomsbury.
689 pages.




Résumé: Blood will run. Dreams will shatter. An army must rise.
The assassin-queen has sworn not to turn her back on her kingdom again. Especially when she might be the only one who can raise an army to keep the Dark King from unleashing his beasts upon them all. But Erawan will wield Aelin's past, her allies, and her enemies against her.
With a powerful court trusting Aelin to lead them, and her heart devoted to the warrior-prince at her side, what -or who- is she willing to sacrifice to spare her world from being torn apart?


19/20.

  • J'AI AIMÉ: La tension s'accumule, la richesse des personnages.
  • J'AI MOINS AIMÉ: Aelin devient inaccessible. 

 /!\ Spoilers évidents si vous n'avez pas lu les tomes précédents /!\

Tout ce que je peux vous dire comme introduction, c'est qu'il était temps que je lise ce cinquième tome qui attendait depuis un peu trop longtemps à mon goût dans ma PAL ! Pour être honnête, il me faisait peur. Je connais le goût sadique de l'auteure pour torturer ses personnages et ses lecteurs (quiconque a lu le troisième et quatrième tome sait de quoi je parle), j'avais donc peur de ne pas être de taille à encaisser. Ce cinquième tome est effectivement une bombe, encore une fois, même si je ne l'ai pas apprécié autant que les deux précédents !

Aelin a gagné une grande victoire, mais le chemin est encore long pour vaincre Erawan, qui ne se cherche désormais plus à se cacher. La jeune femme s'impose en tant que reine, avec auprès d'elle, sa cour ; des amis qui éprouvent une loyauté sans faille pour elle et qui possèdent chacun des pouvoirs incroyables. C'est avec ce soutien et celui de ses alliés qu'Aelin est prête à évoluer et à former une armée... mais les obstacles sont toujours là sur sa route et le temps manque cruellement...

« They could buy her as much time as possible. Try to fight their way out -for her, and the future of this armada.
Dorian's face had revealed the same thoughts as he clasped hands with him and said quietly, "It is not such a hard thing, is it -to die for your friends."
Rowan didn't bother insisting they were going to live through this. So Rowan had given him a grim smile and replied, "No, it is not." »

Le personnage autour duquel gravite l'histoire, Aelin, est un personnage que j'adore depuis le tout premier tome, depuis ma rencontre avec elle alors qu'elle n'était encore qu'un assassin. Son côté « sassy » me fait toujours rire et comme c'est bien rare qu'on arrive à présenter l'arrogance d'une femme aussi positivement, eh bien j'applaudis ! Je l'ai vu évoluer, je l'ai vu gagner en maturité, en sérieux, je l'ai vu maîtriser de grandes forces, je l'ai vu tomber amoureuse, etc. Mais dans ce tome-ci, je l'ai vu devenir reine. Vraiment reine. Et c'est avec ce constat que je l'ai malheureusement trouvée moins accessible. De tous les tomes, c'est le premier où j'ai ressenti ça. Dans Empire of Storms, il m'a été difficile de m'identifier ne serait-ce qu'un minimum à elle, et mon intérêt a totalement privilégié les autres personnages: Manon, Lysandra, Rowan, Aedion, Dorian, etc...

« "And what she called me -the Queen Who Was Promised. Promised when? To whom? To do what? I've never heard that phrase in my life, not even before Terrasen fell."
"We'll figure it out." And that was that.
"How can you be so... fine with this?" Embers sprayed from her like a swarm of fireflies.
Rowan's mouth tightened. "Trust me, Aelin, I am anything but fine with the idea that you are a fair game to those immortal bastards. I am anything but fine with the idea you could be taken from me like that. »

Ces personnages là sont toujours aussi passionnants, d'ailleurs. Dorian est celui que j'aime chaque fois un peu plus ; Malgré tout ce qu'il a vécu, il garde une douceur qui est la bienvenue. Tout comme Manon ; La sorcière prend de l'ampleur depuis le troisième tome, devenant un personnage phare et attachant, crédible également dans son évolution. Rowan est toujours un petit chouchou en soit. Lysandra, une excellente surprise. Et Aedion me touche beaucoup. Tous ces personnages sont maîtrisés et nous offre leurs pensées, leurs espoirs, leurs peines. On ne fait qu'un avec eux. Et dans ce cinquième tome, d'autres font d'avantage leur apparition et ne manquent pas de nous intéresser. Si le lecteur pensait impossible de faire entrer plus de personnages dans la balance, alors l'auteure réussit à lui prouver le contraire haut la main.

« Manon understood in that moment that there were forces greater than obedience, and discipline, and brutality. Understood that she had not been born soulless; she had not been born without a heart.
For there were both, begging her not to swing that blade. »

L'univers est toujours aussi puissant et intrigant, plein de magie et de mystères. C'est ce genre d'univers où le lecteur est emporté dans une quête dangereuse, mortelle, avec des menaces de tous les instants... et qui pourtant arrive aussi à faire rêver. Dans les moments d’accalmie, il est tout à fait possible de se surprendre à s'imaginer évoluer dans ce monde.

L'histoire, quant à elle, se calme un peu, si j'ose dire. Si le livre nous offre quelques lenteurs, il nous offre aussi un beau calme avant la tempête. Une tempête que l'on redoute tout du long. La tension monte, grandit ! Les complots, les stratégies, les scènes d'action, tout nous mène vers une seule issue que l'on devine proche : LA bataille finale, l'ultime affrontement. On nous y prépare totalement et je suis PRÊTE ! Vivement la suite !

  • EN CONCLUSION: Un cinquième tome qui ne se classe pas parmi mais préféré mais qui reste incontournable, bon, et prenant. Il est difficile de ressortir de cet univers haletant et qui nous en fait voir de toutes les couleurs. Difficile d'en ressortir en un seul morceau.

Tomes précédents:

Prochaine lecture: La famille St-John, tome 2: L'amour en 10 leçons de Sarah MacLean.

tâches d'encre

  1. J'ai le tome 1 dans ma PAL, qui faudrait que je tente !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette saga est géniale, même si tout le potentiel n'est pas révélé dès le début ! ♥ (ça ne m'a pas empêché d'adorer dès le début après ^^)

      Supprimer
  2. Je n'ai pas lu ta chronique comme je n'ai pas encore lu le 4ème tome, mais ton article me rappelle qu'il faut vraiment que j'achète la suite en VO (j'avais les trois premiers tomes en VF). J'aime tellement Keleana <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, go go go :P Franchement le T3 et T4 sont mes préférés. Tu vas te régaler avec le 4 ! ;)

      Supprimer
  3. Je viens enfin, presque un mois en retard, lire ta chronique !! ^^
    Moi aussi j'ai trouvé Aelin moins accessible, principalement parce que j'aime pas trop sa manie de faire des cachoteries à tout le monde. C'est très énervant.
    Par contre, je ne l'ai pas trouvé plus calme que les autres tomes. Au contraire, j'ai trouvé la balance action/scènes plus calmes bien meilleure que d'habitude. C'est vrai qu'il y avait quelques petites lenteurs mais c'était pire dans les autres tomes je trouve. Après j'ai pris mon temps pour le lire alors peut-être que je n'ai juste pas remarqué les longueurs ? :/
    Bref je vais arrêter là avant d'écrire un roman. Dernière chose ! J'ai acheté Tower of Dawn ce matin et j'ai hâââte de le lire ! XD

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree