vendredi 26 juin 2015

Genre: Romance historique.

Des roses pour le dire, Jacquie D'Alessandro.

Résumé:

Alors qu'il se rend à son pavillon de chasse pour y prendre quelques jours de repos, Stephen Barrett tombe dans un traquenard. Grièvement blessé, il parvient à échapper à ses agresseurs mais, perdu dans l'obscurité de la forêt, il est désarçonné de son cheval et s'évanouit. A son réveil, il découvre à son chevet une ravissante jeune femme, Hayley Albright, et fait la connaissance de son entourage: quatre frères et sœurs indisciplinés, une vielle tante et trois vieux marins. Troublé par la beauté de Hayley, Stephen, huitième marquis de Glenfield, préfère dissimuler son identité...

Mon avis, 18/20.
Coup de 

Il y avait un petit moment que je ne m'étais pas laissée séduire par une romance historique ! C'est finalement chose faite avec Des roses pour le dire qui me narguait depuis un bout de temps dans ma PAL. Et cette romance m'a plu d'un bout à l'autre !
Mon petit cœur a fait des bonds avec Stephen et Hayley, et j'ai passé des heures de lecture succulentes à suivre leur évolution dans les pas de l'amour. Et tout simplement: j'ai A-DO-RÉ. 

---
En bref:
Les -: /.
Les +: Hayley et sa famille attachante, l'évolution des personnages.
---

« - Cette femme a un don particulier avec les chevaux. Si je te disais qu'elle le monte...
- Mon Dieu, Stephen ! Tu n'as pas peur qu'il la blesse ?
- Regarde-le, on dirait un chaton. Et apparemment il s'est même entiché du cheval des Albright...
Stephen observait son étalon, lequel demeurait tout à fait immobile tandis que Hayley, penchée sur sa jambe, examinait sa blessure. Quand elle s'éloigna pour conduire le puissant animal dans un pré voisin, Justin considéra Stephen avec un sourire en coin.
- C'est une femme des plus exceptionnelles, dit-il.
- Oui, je le suppose.
- Je suis impatient de voir ce qu'il va advenir...
- Il n'adviendra rien du tout, crois-moi, rétorqua Stephen avec raideur.
- Nous verrons, repartit Justin avec un petit rire. Nous verrons... »

Ce n'est pas une romance toute jeune, et pour cause Des roses pour le dire a seize ans, néanmoins quel bol d'air frais ! Cette romance est totalement revigorante. Elle suit les codes et les clichés habituels de la romance historique (évidemment) mais nous offre tout de même des personnages et une romance qui sortent de l'ordinaire. Des roses pour le dire a su m'attendrir, me faire sourire, et me détendre. Une réussite pour cette romance méconnue que j'ai découvert par le plus grand des hasards ! 
C'est la seconde fois que l'on attente à la vie du marquis de Glenfield, et cette fois, ses opposants le laissent pour mort. Il y serait resté si Hayley et les marins sous sa coupe n'avaient pas emprunté le même chemin pour rentrer chez eux. Hayley, d'une âme généreuse et bienveillante, le soigne, le veille, et lui offre son toit le temps de sa guérison. Auprès d'elle, Stephen s'invente une vie et une profession pour ne pas que les nouvelles sur son état courent jusqu'à Londres... mais auprès d'elle aussi, ce marquis aux mœurs stricts découvrent une famille, une femme, et un mode de vie complètement décalé, étonnant, et qui ne le laisse pas indifférent.
Hayley est vraiment un personnage féminin que j'ai su aimer. Depuis la mort de ses deux parents, elle fait office de mère, de père, de grande sœur, et de chef de famille, et règne avec bonté sur ses proches et leur modeste maisonnée. Seule, cette femme de vingt-six ans déjà, ne manque de rien, et surtout pas d'amour. Elle a une personnalité absolument charmante, ensorcelante, entre malice, spontanéité, et gentillesse, et qui est en marge de la société. J'ai apprécié trouver en cette femme quelqu'un qui se fiche des regards et des on-dit, quelqu'un de courageux, et dont le bonheur de sa famille fait son seul bonheur.
Stephen est plutôt son contraire. Héritier des domaines de son père, marquis, il est habitué aux convenances et aux règles strictes, et à la malveillance de la société londonienne. Ses amis ne s'élèvent qu'au rang de deux, et il accorde que rarement sa confiance. Pourtant, au contact de la légèreté de Hayley, son sourire, et sa fantasque famille, ce marquis au coeur inflexible va se laisse fondre... 
L'évolution entre ces deux personnages est lente, elle prend son temps, elle se suit avec délectation et inclut parfaitement les personnages secondaires. En tout point, Des roses pour le dire offre une romance passionnante, et avec du caractère. Pas un seul instant le récit ne faiblit, le lecteur passe d'éléments en éléments, de rapprochements en rapprochements, avec un doux sourire aux lèvres. Hayley et Stephen forme un duo très appréciable, emplit de respect et de sympathie, pour lequel mon coeur a très vite craqué.
L'originalité est là, dans la lenteur de l'évolution, dans la multitude de personnages secondaires (les quatre frères et sœurs de Hayley, les trois marins, la vieille tante, entre autres !) qui s'imposent et rythment l'histoire, et dans le charme et le charisme que possèdent les personnages principaux. Cette romance est douce, addictive, terriblement bien menée. J'ai pris mon pied du premier au dernier mot. 
En conclusion: J'adore les romances historiques qui m'offrent toujours d'agréables moments, mais j'avoue avoir rarement lu d'aussi bonnes romances que celle-ci ! D'un bout à l'autre, l'auteure sait manier sa plume et ses personnages, et sait nous attendrir sans tomber dans la niaiserie. J'ai découvert Jacquie D'Alessandro avec ce roman, et je n'ai pas l'intention de m'arrêter là !

« A quoi ressemblait une enfance emplie de jeux et de rires, de tendresse et de joie ? Il lui suffisait de regarder le visage de Callie, resplendissant de bonheur, pour comprendre ce qui lui manquerait à jamais. Hayley jouait le rôle de mère à la perfection pour ses frères et sœurs. Son amour était plus fort que tout ce qu'il aurait pu imaginer.
Il la suivit des yeux tandis qu'elle poursuivait la petite fille en faisant mine de l'attraper. Des boucles folles, échappées de son chignon défait, volaient derrière elle au rythme de sa course. La gorge de Stephen se serra. Elle était si belle !
Ce n'était plus, cependant, la beauté seule de son visage qui le captivait; mais la beauté de son être intime, avec sa tendresse, sa force, sa générosité et sa patience. »

Je le conseille à: Toutes personnes qui aiment les romances historiques, et notamment les habitué(e)s des romances « Aventures & Passions ». Si vous aimez le genre, vraiment, je vous recommande Des roses pour le dire !

Prochaine lecture: Tes mots sur mes lèvres (en VO) de Katja Millay.

tâches d'encre

  1. Je ne suis pas forcément fane des romances en temps normal, mais la couverture et ton avis me donnent bien envie de me lancer dans celle-ci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On sait jamais, de temps en temps ça peut faire du bien. J'espère que cette romance-ci te plaira :)

      Supprimer
  2. Ce livre me donne franchement envie et je ne crois pas que je vais tarder avant de le lire vu tes bons commentaires. Sincèrement, j'ai de la difficulté à trouver quoi lire ces temps-ci. Il faut dire qu'après avoir lu 7 tomes d'Outlander ( répartis en 10 livres, le tout donnant plus de 7 000 pages ) sans arrêt...
    Merci pour cette découverte :)

    RépondreSupprimer
  3. Encore une fois, je te fais confiance pour cette romance historique qui m'a l'air très très bien ! Je le met dans ma WL :)

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree