mardi 22 avril 2014

Genre: Contemporain, drame, jeunesse.

Boys don't cry (VO), Malorie Blackman.

Résumé:

'So what am I supposed to do?'
'You take a deep breath, you grow up and you man up. You have a daughter now...'
You've got it all planned out. A summer of freedom, university, a career as a journalist -your future looks bright.
But then the doorbell rings. It's your ex-girlfriend, and she's carrying a baby. Your baby.
You agree to look after it, just for an hour or two. Then she doesn't come back -and your life changes for ever.

Mon avis, 17/20.

J'ai découvert Malorie Blackman avec la fameuse saga Entre chiens et loups (que j'adore au passage !) et j'avais hâte de la découvrir dans autre chose, notamment avec Boys don't cry dont le résumé me parlait beaucoup.
Encore une fois, l'auteure a su me charmer et m'emporter dans son histoire. Une histoire, ici, très touchante, à la fois forte et attendrissante. Je n'ai pas eu un coup de cœur comme avec les livres avec lesquels j'ai découvert l'auteure, mais ce fut une belle surprise tout de même.

---
En bref:
Les -: La relation entre Dante et sa fille n'est vraiment pas approfondie.
Les +: Le thème n'est pas "un enfant jeune" mais "la famille", les personnages ne sont ni tout blanc ni tout noir.
---

« My brother raised his head to grin at me, but only for a second. He couldn't bear to tear his gaze away from the baby. He carried on speaking, his voice only just above a whisper. 'Hello, Emma. I'm Adam. I'm your dad's  brother. Hang on... Wow! I'm an uncle. Emma, I'm your uncle Adam.'
That made me start. My brother was an uncle. At sixteen years old. Damn. And Adamn was so happy -not just his face but his whole body seemed to fizz with joy. The baby opened its eyes. Oh no! I held my breath, waiting for the cacophony to kick off. The baby looked straight at my brother -and smile. Then it closed its eyes and went straight back to sleep.
'I'm your uncle Adam and I love you.' Adam kissed Emma once again on the forehead before holding the baby closer.
Emma had smiled at him. And I'd never heard Adam say he loved anyone. But just like that, he love the baby. How did that work? And why it make me feel so... so empty? »

Boys don't cry est un livre qui m'a surprise avec les points positifs que j'ai énoncé ci-dessus. Je m'attendais sincèrement à un livre basé sur l'amour naissant entre un jeune papa et « son bébé surprise », mais j'ai été confronté à un livre bien plus global. On parle de la famille dans son ensemble, de ses liens, de comment ça marche, de ce côté affection et réconfort tout comme l'incompréhension. J'ai apprécié aussi qu'il n'y ait pas de héros ni de mauvais personnages. Mélanie qui laisse sa fille à Dante n'est pas quelqu'un dénué d'émotions ni quelqu'un de cruel. Et Dante, qui doit apprendre à vivre avec l'arrivée de ce bébé n'est pas toujours un exemple de bonté et de courage. C'est une histoire humaine.
Dante a dix-sept ans et attend avec impatience ses résultats d'examen qui lui permettront d'aller dans l'université de son choix. C'est un jeune garçon ambitieux et qui voit les choses en grand. Jusqu'au jour où, au lieu de recevoir le facteur avec ses résultats, il reçoit Mélanie son ex-petite copine et son bébé... Leur bébé. Une fille: Emma. Il ne s'attendait pas à revoir son ex-petite amie dont leur relation s'est brusquement arrêté quand celle-ci a quitté l'école et coupé les ponts avec toutes ses connaissances. Encore moins à la revoir avec un petit être qu'elle présente comme leur enfant. Mais Dante n'est pas au bout de ses peines... car non seulement Mélanie lui présente Emma, mais elle la lui laisse en prétextant aller faire quelque courses. Mélanie ne reviendra pas. Et Dante doit revoir sa vie et ses projets, sans en avoir la moindre envie.
Dante est un personnage que j'ai eu peur de ne pas apprécier au début de l'histoire car, évidemment du haut de ses dix-sept ans, il est immature et a des réactions qui s'apparentent à du dégoût envers Emma, même avant qu'il apprenne qu'Emma est sa fille. Or je peux comprendre qu'on n'aime pas les bébés et qu'on ne soit pas très à l'aise en leur présence, mais pour Dante, c'est une immédiate répulsion. Et je me suis dit « Ouille ! ». Mais... j'ai appris à découvrir Dante au fil des pages, et j'ai découvert un personnage qui grandit, qui prend peu à peu ses responsabilités, et qui ouvre les yeux sur le monde. Comme je l'ai dit plus haut, ce n'est pas un héro et il n'est pas tout blanc. Il accepte et s'occupe d'Emma contre son gré. Et ça prend du temps pour qu'il s'habitue à elle, pour qu'il la voit comme sa fille, pour qu'il l'aime. Il n'y a pas d'épiphanie, et c'est réaliste.
Mais Dante et Emma, ne sont pas au centre de l'histoire. C'est une histoire qui englobe les liens familiaux. Les personnages dont nous faisons vraiment la connaissance sont: Dante, Adam son frère, et leur père. Ces trois hommes qui cohabitent ensemble depuis la mort de leur mère. Emma arrive dans leur quotidien et chamboule tout. Elle les rapproche, les soude, elle leur apporte du rire, de la joie, et aussi de l'inquiétude. J'ai vraiment aimé Dante, Adam, et Tyler qui ont vraiment trois grosses personnalités et qui, avant Emma, n'arrivaient vraiment pas à se comprendre. Et même si Emma est importante dans Boys don't cry, il est avant-tout question de tout ce qui l'entoure: le foyer.
Quelque part, j'ai été déçue par le fait que la relation d'Emma et Dante est mise de côté pour se concentrer sur la famille dans sa totalité. J'aurais aimé plus de moment d'intimité, de découverte, et d'amour naissant. Mais de l'autre côté, je me suis vraiment attachée aux personnages et j'ai trouvé que c'était une agréable idée de ne pas se focaliser sur le jeune père et sa fille.
En conclusion, Boys don't cry nous dévoile une histoire touchante et crédible. Qui nous parle de la famille, des parents adolescents, des préjugés et des doutes. Elle parle aussi de cette minorité que l'on oublie souvent mais qui pourtant, existe: les pères adolescents célibataires, qui doivent s'occuper et élever seul leur enfant. Malorie Blackman leur rend hommage avec brio. 

« At that precise moment, I was happy. And, at that moment, it was a feeling shared by everyone around the table. Before Emma arrived, we'd occupied the same house and that was about it. But not any more. There were no questions answered, no blinding revelations, nothing had really been resolved. But we were a family and we were together. »

Je le conseille à: Je pense que c'est un livre qui peut plaire à tout le monde, tout âge, tout sexe, car c'est une histoire qui reflète la réalité, sans dentelle et côté bisounours. C'est une histoire qui sait nous toucher.

Prochaine lecture: La ronde des saisons, tome 1: Secrets d'une nuit d'été, Lisa Kleypas.

tâches d'encre

  1. Un livre vraiment sympathique =D
    J'ai également aimé l'évolution de Dante au fil des pages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une évolution qui prend son temps, et ça, c'est un plus ! Il n'a pas de réelle dévotion mais son personnage est humain, j'adore :)

      Supprimer
  2. Je vois ce livre un peu partout sur la blogo en ce moment et je suis de plus en plus tentée par cette lecture !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'en ce moment, il ré-apparaît beaucoup sur la blogosphère ce livre :) Perso il m'a franchement plu, à toi de voir !

      Supprimer
  3. Je suis tout à fait d'accord avec ton avis ! J'ai trouvé ce livre extrêmement touchant par bien des aspects <3

    RépondreSupprimer
  4. Il a l'air cool :D Disons que ça fait un moment que je me tâte mais j'attendais plusieurs avis de "valeurs sûre" comme toi. Je sais que si tu l'as aimé ça me plaira donc voilà.
    He au fait j'ai Le Flambeur ça y est :3 J'ai hâte de le commencer ! ♥♥

    RépondreSupprimer
  5. Oh, le résumé me plait beaucoup, beaucoup ! Et ta chronique encore plus, qu'on se le dise :D

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree