jeudi 9 novembre 2017

La marque du fleuve (Mercy Thompson #6) • Patricia Briggs.




Mercy Thompson, tome 6 : La marque du fleuve
de Patricia Briggs.
Genre : Bit-lit.
Mon édition : Milady.
376 pages (ebook).





Résumé : Mercy et Adam passent leur lune de miel au bord de la Columbia. Tout devrait être parfait, mais une présence maléfique hante les eaux, emportant des vies innocentes. Mercy est une marcheuse: elle peut voir les fantômes. Et voilà que l'esprit de son père, mort avant sa naissance, décide de lui rendre visite.Il est temps pour elle de renouer avec son héritage pour affronter la diablesse de la rivière.



17/20.

  • J'AI AIMÉ : La magie amérindienne, on explore les racines de Mercy.
  • J'AI MOINS AIMÉ : Un début long (ou alors c'est moi).


/!\ Spoilers possibles si vous n'avez pas lu les tomes précédents /!\

Chaque fois que je commence un Mercy Thompson, je le sais que je ne vais pas m'ennuyer. C'est la série type qui nous en fait voir de toutes les couleurs question aventure, tout en approfondissant chaque fois les personnages que l'on connaît déjà. Ce sixième tome est un tome capital, non pas par la déesse maléfique qui peuple les eaux de la Columbia... mais parce qu'après plusieurs tome, l'auteure nous fait partir à la découverte des ancêtres de Mercy et de son héritage amérindien.

Fraîchement mariés, Adam et Mercy se retrouvent enfin seuls, en tête à tête, pour leur lune de miel. Un repos bien mérité après que plus d'un monstre ait tenté de les assassiner ces derniers temps. Malheureusement, où ils qu'il soient, il semblerait que les ennuis les trouvent... ou bien qu'on les ait envoyé à leur insu dans un endroit où les problèmes seraient au rendez-vous. Des disparitions douteuses près de l'eau, un blessé miraculé, et un groupe de gens pas si étrangers aux changeurs de peaux comme Mercy.

« - Salut, dis-je doucement.
Certains fantômes ne font que répéter des moments importants de leur vie. Il me semblait probable qu'il en fasse partie, parce que les fantômes qui ont conscience de leur condition et agissent indépendamment sont plutôt rares... et ils ont tendance à interagir immédiatement. Celui-là avait toutes les caractéristiques d'un répéteur : cette danse, pleine de passion et d'émotion, ressemblait à quelque chose qu'il avait fait lors d'un moment-clé de sa vie.
Mais ses épaules se raidirent au son de ma voix. Puis il se tourna vers moi et je me trouvai face à face avec un homme que je n'avais jamais rencontré, mais dont le visage me semblait aussi familier que celui que je voyais tous les matins dans le miroir, même si je n'avais de lui que la photo en noir et blanc d'une coupure de journal relatant sa mort.
Mon père. »

Si j'ai beaucoup aimé ce tome, c'est en partie parce qu'il nous rapproche de l'héroïne et que l'héroïne en apprend beaucoup sur elle-même. Comme je suis totalement inculte sur le sujet, je ne saurais dire si l'auteure s'est inspirée fidèlement de la culture amérindienne mais en tout cas elle s'en est fortement inspirée. Les histoires que l'on explore m'ont passionnée. En apprendre plus sur le père de Mercy, sur la nature de la jeune femme, découvrir qu'elle n'est pas tout à fait seule au monde, m'a énormément plu.

Du côté du danger et de l'élément perturbateur, nous sommes toujours dans un schéma classique mais c'est un schéma toujours plaisant. Ce que j'apprécie avec les Mercy Thompson, c'est cette qualité constante de tomes en tomes. C'est toujours bon, très bon. La qualité des personnages, de leurs relations, la qualités des êtres surnaturels que nous présente l'auteure, l'atmosphère, tout se suit très bien, sans aucune faute qui me saute aux yeux. C'est cette qualité certaine qui me permet de savoir d'avance que chaque tome sera un plaisir à la lecture.

« C'était moi. Moi qui lui faisais cet effet. OK, moi, et les chutes d'eau, et la forêt montagneuse créées par la main de Dieu. Et cela, même si en réalité je ne pouvais pas m'empêcher de l'entraîner dans mes embrouilles. Mêmes s'il avait dû combattre des vampires, des démons et des faes aquatiques à cause de moi. Même s'il avait dû affronter sa propre meute, je semblait faire du bien à Adam.
Je l'avais déjà vu énervé, blessé et triste. C'était indescriptiblement mieux de le voir heureux. »

Une nouvelle fois, Mercy a été un personnage à la hauteur de mes attentes. J'aime beaucoup le fait que les ennuis la suivent, et qu'elle en rit avec Adam comme si c'était une simple anecdote. Je l'ai trouvé très touchante, et notamment avec un certain personnage qui lui dévoile beaucoup de choses. Et sa relation avec Adam est toujours aussi riche, respectueuse, et passionnante à suivre, même maintenant que l'on sait qu'ils sont ensemble pour de bon.

  • EN CONCLUSION : Un sixième tome qui poursuit mon aventure aux côtés de notre chère mécanicienne et qui nous permet d'en apprendre plus à son sujet. Après avoir exploré maintes créatures surnaturelles à travers les tomes, nous découvrons les changeurs... qui savent néanmoins garder leur part de mystères, ces petits coquins !

Tomes précédents :

Prochaine lecture : Chroniques Lunaires, tome 3.5 : Levana de Marissa Meyer.
Outlander, tome 4 : Les tambours de l'automne de Diana Gabaldon.

tâches d'encre

  1. Je viens de réaliser que j'ai le tome 1 de la saga dans ma PAL ^^. Il faudrait que je le lise parce que ça fait une éternité que je l'ai en fait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement lance-toi, c'est une saga très très sympa ♥

      Supprimer
  2. Je suis contente que ce tome t'ait autant plu et tu verras, la suite est tout aussi bonne. Les Mercy Thompson, c'est un peu comme Charley Davidson : des valeurs sûres !

    RépondreSupprimer
  3. Y'a un côté plus intime à ce tome très sympathique j'ai trouvé, avec Mercy et Adam loin des autres (même si la petite bande m'a un peu manqué). Le rythme d'ailleurs est plus posée aussi, mais ça fonctionne super bien. J'ai adoré le développement de la mythologie de l'univers ici.

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree