mercredi 4 mai 2016

Demandez-moi la lune ! • Syvie Barret.




Demandez-moi la lune !
de Sylvie Barret.
Genre: Romance contemporaine.
Mon édition: J'ai lu.
478 pages.





Résumé: Catherine Dutilleux pensait avoir la vie dont elle avait toujours rêvé. Gouvernante dans un prestigieux palace parisien, organisée, disciplinée et discrète, elle est la meilleure dans son domaine.
C'est pour cela que son directeur lui confie une mission quelque peu hors normes: se mettre au service exclusif de leur nouveau client, la star de cinéma britannique Matthew Dickinson. Jeune, beau, talentueux... et à la réputation déplorable. Les nerfs de notre très sage Cathie résisteront-ils ?

12/20.

  • J'AI AIMÉ: Le décor planté.
  • J'AI MOINS AIMÉ: Le côté Mary-Sue de l'héroïne, le manque d'émotions.

J'avais bien envie d'une petite romance contemporaine ces derniers temps, ça faisait tout simplement longtemps ! Malheureusement, malgré ma grande envie de découvrir Demandez-moi la lune !, le charme n'a pas opéré. Ce n'est pas une mauvaise romance ni une mauvaise histoire en soi, seulement ça ne l'a pas fait avec moi. J'ai tourné les pages sans entrain. Il y a de bons passages et de bonnes répliques dans le lot, mais le tout m'a laissée tout de même assez insensible. Dommage !

A 23 ans, Catherine est une gouvernante appliquée et une jeune diplômée qui sort tout droit d'une grand école de domestique. Elle prend son rôle, au sein de l'hôtel de luxe dans lequel elle travaille, à cœur. Le patron des lieux est même amplement satisfait de ses services et n'hésite pas à lui confier les tâches les plus pointilleuses... Tout comme l'arrivée de l'acteur Matthew Dickinson, décrit par la presse comme un homme capricieux, exigeant, et qui un goût pour le scandale. Cathie ne met pas longtemps à découvrir ces facettes là, mais elle ne met pas non plus longtemps à rectifier le tir. Ce qui attire l’œil de l'acteur.

« Je prends la reliure cornée et je regagne le canapé. Il s'agit d'une véritable scène d'amour, pire, de sexe. Je me sens bêtement rougir tant les explications données par le script sont claires. Je relève un visage sans doute trop expressif vers lui.
- Vous allez vraiment faire ça ?
- A priori, oui.
Sue a fini, il ôte les serviettes en papier qui protègent son col et vient s'asseoir à côté de moi. Ma voisine de chambre m'adresse un furtif coup d’œil avant de prendre congé. Jusque-là Mattew ne m'adressait pas plus la parole qu'à elle en sa présence, elle vient d'avoir un aperçu de ce que sont nos rapports.
- Pourquoi ne voulez-vous pas que je vienne ?
- Ta présence risque de me rendre nerveux. »

Avec le speech original du départ et les premières pages franchement encourageantes, je m'attendais à une romance vive et entraînante, passionnée même... et qui n'a selon moi pas eu lieu. Un fossé certain règne entre Catherine et Matthew, autant par leurs caractères que par leurs fonctions, et j'ai trouvé qu'on n'en jouait pas assez. Sans partir dans l'irrespect et les clichés de certaines romances contemporaines (dont on n'a pas besoin), l'histoire manque tout de même de peps. L'histoire est lisse et berce trop dans le romantisme pour moi.

« L'orage redouble au-dehors, la pluie bat les volets fermés et le tonnerre me fait bondir.
- Tu as peur de l'orage ?
- Oui.
- Tu as peur des insectes, peur de l'orage, peur des journalistes, peur de la vitesse, même peur de moi, parfois.
- Et toi, qui es décidé à te moquer de tout indéfiniment, tu n'as peur de rien ?
- Aujourd'hui, je n'ai peur que d'une seule chose, répond-il en plongeant profondément dans mon regard.
- Laquelle ?
- De tes réactions imprévisibles, des énigmes que tu me poses, des élans irrésistibles que tu provoques chez moi. »

Le personnage de Catherine Dutilleux m'a souvent agacée. Non pas parce que ses défauts prenaient le pas sur sa personnalité, mais tout simplement parce que des défauts ? Elle n'en a pas. Elle est parfaite, elle est belle, elle sait tout faire, tout le monde l'aime d'un claquement de doigts. Elle est l'assistante, l'employée, la petite amie, la belle-fille, etc, modèle. Je n'ai vu aucune faille ou faiblesse, même si l'auteure a voulu lui prêter des hésitations. Ça ne vous rappelle rien ? Moi, ça me rappelle fortement une Mary-Sue. Je n'ai donc pas su m'attacher à elle, ni su ressentir ses émois.

Quant à Matthew Dickinson, je ne lui ai pas trouvé grand chose, soyons honnête (oups). La première image que l'on a de lui m'a plu, car elle diffère de ce qu'on a l'habitude dans le genre... Quand on parle de réputation déplorable, on ne parle pas d'un homme à femmes, mais d'un homme désagréable, qui se laisse aller. Mais cette image ne dure pas assez. En fait, il est beau, il est jeune, et... et c'est tout ? Je l'ai trouvé assez creux. Du coup, la romance entre Catherine et Matthew m'a paru sympathique, mais sans plus. Elle m'a même fait penser à une fanfiction maladroite.

  • EN CONCLUSION: Une romance qui a son succès, mais qui n'a pas su me convaincre. J'ai trouvé qu'il y avait un manque flagrant d'émotions: j'ai vu les sentiments naître et se révéler, mais je ne les ai pas du tout ressenti. Ce n'est pas mauvais, objectivement... Mais, ce n'était pas pour moi, c'est clair.

Prochaine lecture: Les Outrepasseurs, tome 2: La reine des neiges de Cindy Van Wilder.

tâches d'encre

  1. C'est dommage, la couverture donnait envie... :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que la couverture est très jolie !

      Supprimer
  2. Je vais passer mon tour vu ta chronique, surtout que le résumé m'avait intrigué mais sans me donner pour autant envie de me jeter sur le livre XD. Les héroïnes trop parfaites et les romances trop lisses, à la fin c'est assez agaçant. Moi aussi je veux du peps !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, si tu recherches du peps, je ne pense pas que celle-ci te plaira. J'ai parfois trouvé ça "too much" dans le romantisme, par exemple. Je suis pas contre le doux et tendre, mais je préfère quand ça reste plus "réaliste" :p

      Supprimer
  3. Je n'ai pas lu ce roman, mais ta chronique est très bonne ! En tout cas, je n'en ferais pas une priorité au vu de ce que tu en dis :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'il convient vraiment si on a une âme de romantique. Pas trop ma tasse de thé me concernant ^^

      Supprimer
  4. Quand je l'avais lu, j'avais beaucoup aimé :) Les deux personnages principaux m'avait vraiment plu ! Maintenant, dans la romance, je pense qu'il ne faut jamais s'attendre à trop car sinon, on est vite déçu .. Il y a d'office des clichés, de toute façon ^^ Dommage qu'il t'aie déçu :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, je m'attends jamais à "trop", je lis beaucoup de romances donc je sais que c'est pas toujours très travaillé. Mais là, j'ai trouvé ça franchement trop trop plat ^^'

      Supprimer
  5. Dommage que l'histoire n'aie pas fonctionné avec toi =/ Je suis quand même assez tentée car j'aime bien les romances ;p !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère en tout cas qu'il te plaira, contrairement à moi ! ^^

      Supprimer
  6. Une romance bien trop facile selon moi. On devine beaucoup trop les événements à suivre... Je suis d'accord avec toi pour ta chronique :)

    RépondreSupprimer
  7. Dommage que cette lecture soit une déception pour toi... Ce livre me tentait pas mal mais du coup, je ne sais pas trop si je le lirai...

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree