vendredi 12 décembre 2014

Genre: Romance historique.

Les McCabe, tome 1: Dans le lit du Highlander, Maya Banks.

Résumé:

Mairin Stuart se sait perdue lorsque les hommes de Duncan Cameron envahissent le couvent où elle se cache. Cet ambitieux convoite sa dot et ne reculera devant rien pour la contraindre au mariage. Livrée à sa cruauté, Mairin résiste, puis parvient à fuir en compagnie d'un garçonnet.
Or le père de ce dernier, Ewan McCabe, les rattrape et la soupçonne d'avoir enlevé son fils. Mairin ne porte-t-elle pas les couleurs de Cameron, son pire ennemi ? Face à la fureur du colossal Highlander, Mairin fait front de nouveau. Et curieusement, cette fois, elle n'a plus envie de fuir...

Mon avis, 11/20.

Contrairement à beaucoup de lecteurs, cette romance n'a pas su me séduire entièrement. Elle m'a même plutôt assez ennuyée, voire quelques fois: contrariée. Je n'ai ni été touchée par Mairin, ni par Ewan, et encore moins par leur histoire.
Dans le lit du Highlander est une petite déception. Je m'attendais à une lecture légère et agréable, comme j'en ai souvent l'habitude avec cette collection, mais le charme n'a pas opéré cette fois.

---
En bref:
Les -: Ewan McCabe, les caractères des personnages.
Les +: Le début.
---

« - Nous allons nous sauver ? chuchota Crispen.
- Évidemment. C'est ce que font tous les prisonniers.
La peur qui vibrait dans la voix de l'enfant lui serra le coeur. Il devait être terrifié d'être si loin de chez lui.
- Alors vous allez me ramener à mon père ? Je lui demanderai de vous protéger de laird Cameron.
Son ton farouche la fit sourire.
- Bien sûr, je veillerai à ce que tu rentres chez toi.
- Promis ? »

Les McCabe était une série de romances que j'avais grandement hâte de pouvoir découvrir ! J'ai reçu le premier tome le mois dernier (enfin si ma mémoire ne me fait pas défaut) et je viens tout juste de le terminer pour mon Week-end à mille. Malheureusement, ma lecture n'a pas été à la hauteur de mon entrain et mes attentes. Si le début m'a quelque peu enchantée, j'ai trouvé la suite et le caractère des personnages principaux assez décevants dans l'ensemble... Dommage !
Mairin Stuart possède une dot très conséquente puisque c'est une dot royale. La jeune femme a toujours su que son destin la réserverait à un homme qui l'aurait choisi, et non le contraire, et ce, pour ses avantages. Mais elle ne pensait pas tomber sur Duncan Cameron qui l'enlève sauvagement du couvent où elle a été élevé. Cet homme est violent, sans pitié, et n'en a que pour son argent. Quand il manque de s'en prendre à un petit garçon fait prisonnier, Mairin fuit avec ce dernier. L'enfant appartient à un laird: Ewan McCabe qui se retrouve bien plus que surpris quand la jeune femme lui tombe dans les mains.
Le début m'a promis de folles aventures, de jolies pirouettes, de la passion comme j'aime... Mairin s'échappe d'un homme sans pitié, en compagnie d'un petit garçon avec qui elle a une grande complicité, un laird qui ne sait que faire de cette femme rebelle: alliée ou ennemie ? Je dois dire que les moments entre Crispen le jeune garçon et Mairin m'avaient donné un très bon avant-goût. Mais j'ai assez rapidement déchanté. Ça a commencé quand Ewan McCabe a appris l'identité de Mairin, tandis que celle-ci bénéficiait d'un asile sur ses terres. Ewan McCabe n'a rien d'un homme qui me fait rêver...
J'ai trouvé au final qu'il n'y avait pas beaucoup de différence entre lui et Duncan Cameron: ils veulent tous les deux épouser Mairin pour sa dot, et ce, le plus vite possible, affaire réglée, on n'en parle plus. Ce qui sépare les deux, c'est que Ewan y met plus de formes: lui n'est pas violent envers elle et ne souhaite pas l'être. C'est tout. Et ça m'a vraiment déçue. Mairin n'était qu'une jolie étrangère et dès que l'identité est dévoilée (très tôt dans le roman, pas de spoiler), il se jette sur elle. Vous m'avez perdue dès le chapitre de la nuit de noce (qui m'a choquée au passage). 
Et quand je dis que vous m'avez perdue, ce n'est pas dans le bon sens, c'est dans le mauvais. Ewan McCabe ne m'a plu. Il est autoritaire, personnel, égoïste. Chez lui, ça marche à coup de « Obéissez-moi ». Et Mairin en face... combien de fois, à sa place, j'ai eu envie d'envoyer sur les roses ce bonhomme de mari qui fait sa loi ? Cette jeune femme pleine de mordant, de fougue, face à Duncan Cameron, devient passive et inexistante avec Ewan. Pourtant eh bien ils se plaisent. Ma foi, d'accord, mais j'avoue avoir beaucoup de mal à concevoir pourquoi, comment. Ce couple reste une énigme pour moi.
Avec aussi peu d'enthousiasme pour les personnages principaux dès le quart du roman, il m'a donc été plutôt difficile d'apprécier leur histoire. Je n'ai vraiment pas retrouvé dans Dans le lit du Highlander tout ce que j'aime retrouver dans une romance historique au cœur des Highlands. Si je conçois les mariages de forces et les grands guerriers un peu bourrus, ce n'est pas pour autant qu'ici, cette situation avec ces personnages en particulier a su me plaire. Je reste vraiment sur ma faim avec le début à la hauteur. Je ne sais comment envisager les autres tomes.
En conclusion: ce premier tome des McCabe est une déception. Si le début est vraiment entraînant, dans la suite en revanche, je n'ai pas trouvé ce que j'attendais. Je suis même perplexe quant au succès de cette romance, je l'avoue. Et comme je l'ai dit, je ne sais comment penser vis à vis de la suite: j'ai bien aimé les frères d'Ewan contrairement à lui, mais j'ai peur que les deux autres tomes soient dans la même veine que le premier. Bref, pour ce premier opus, je ne suis vraiment vraiment pas convaincue. 

« - Dites-moi, jeune fille. Vous me semblez accordez une grande valeur à la parole donnée. Je suppose donc que vous vous attendez à ce que les gens soient fidèles à leurs promesses.
- Oh oui ! s'exclama-t-elle avec ferveur.
- Et vous avez arraché une promesse à mon fils, n'est-ce pas ?
- C'est exact, reocnnut-elle en piquant du nez.
- Et vous comptez bien qu'il tienne parole ?
Elle se tortilla, mal à l'aise, et hocha la tête.
- Il se trouve que Crispen, de son côté, m'a également soutiré une promesse.
- Laquelle ?
- Celle de vous protéger. »

Je le conseille à: Je ne le conseille pas. En matière de romances historiques, pour moi il y a nettement mieux et plus passionnant.

(non vous ne verrez pas ma tête aujourd'hui, malade ^^)
Prochaine lecture: Rebecca Kean, tome 2: Pacte de sang, Cassandra O'Donnell.

tâches d'encre

  1. Et ben, tu me rassures pas, c'est un de mes prochains Highlanders à lire je crois ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis l'une des seules à diverger, sur goodreads et livraddict, tu verras bien. Mais vraiment j'ai lu mieux en matière de romances historiques. Et mieux en matière de mecs x)

      Supprimer

Decorated Christmas Tree