mercredi 24 décembre 2014

Genre: Fantastique, romance.

Les larmes rouges, tome 1: Réminiscences, Georgia Caldera.

Résumé:

Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants. Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s'y méprendre avec la réalité.
Peu à peu, elle perd pied...
Mais, la raison l'a-t-elle vraiment quittée ? Ces phénomènes étranges ne pourraient-ils pas avoir un lien quelconque avec l'arrivée de ce mystérieux personnage dans sa vie ? Cet homme qui, pourtant, prétend l'avoir sauvée, mais dont le comportement est si singulier qu'il en devient suspect... Et pourquoi diable ce regard, à l'éclat sans pareil, la terrorise-t-il autant qu'il la subjugue ?

Mon avis, 13/20.

Contrairement à beaucoup de lecteurs qui sont ressortis de ce roman avec le coup de cœur, pour ma part, j'en ressors plutôt avec un ressenti en demi-teinte. J'ai parfois trouvé le temps long avec ce pavé.
C'est une histoire qui globalement m'a plu, il y a une ambiance sombre à souhait, mais qui a ses défauts. Et ces défauts m'ont personnellement sauté aux yeux et m'ont fait décrocher plusieurs fois dans ces presque 800 pages.

---
En bref:
Les -: La lourdeur, le personnage de Cornélia.
Les +: Le personnage d'Henri, l'ambiance sombre et macabre.
---

« Elle s'assit en silence, retira son tee-shirt et poussa la masse épaisse de ses boucles sur le côté en voyant le médecin prendre son stéthoscope. Il passa derrière elle et, curieusement, attendit quelques instants avant d'imposer le contact glacé de l'appareil dans le dos de Cornélia. Cela dura plus longtemps que d'ordinaire, et, au bout d'un moment, le docteur Jacob se racla la gorge avec une certaine gêne puis demande:
- Il est curieux votre... « tatouage » ?
- Pardon ?
- Oui, ces espèces de marques que vous avez ici, entre les omoplates.
Il effleura du doigt l'endroit qu'il venait d'indiquer.
- De quoi parlez-vous ? J'ai des marques ?
Comment ? interrogea-t-il, incrédule. Vous l'ignoriez ?
Elle se retourna pour lui faire face et vit qu'il ne plaisantait pas, le sourire sur son visage avait même disparu pour laisser place à une expression grave:
- Cela ressemble presque à d'anciennes brûlures, une sorte de scarifications... Ça ne vous dit vraiment rien ? »

Ce premier tome me tentait déjà depuis un moment. Il faut dire que la couverture est envoûtante et le résumé nous promet quelque chose d'assez surprenant et sombre; et j'aime quand c'est sombre ! Sans oublier les nombreux avis enchantés qui m'ont totalement convaincue. Malheureusement, le charme n'a pas totalement opéré sur moi. Je suis même, quand j'y pense, à l'opposé du coup de cœur sans aller forcément à la déception totale. Il y a des passages et des moments qui m'ont plu, d'autres qui m'ont profondément ennuyé... Lecture vraiment mitigée au final.
Cornélia décide d'en finir avec la vie, mais celle-ci ne semble pas décidée à l'abandonner. Suite à cette tentative effrayante, son père l'emmène dans un petit village du nom de Rougemont afin de se ressourcer dans le calme. Mais la jeune fille est hantée par d'affreux rêves plus vrais que nature, et une voix angoissante, pensant devenir folle. Ce n'est qu'en rencontrant son mystérieux sauveur, qui habite étrangement le château du village, que Cornélia va comprendre tous les enjeux.
Ce roman est au final plus que du fantastique, puisqu'il s'agit surtout d'une romance baignant dans le fantastique. Pour ma part cette surprise ne m'a pas embêtée puisque j'aime les romances, cependant je dois admettre tout de même que la romance a tendance à bouffer sur le reste de l'histoire qui est à mon sens; plus passionnant. Et je ne sais que penser réellement de la romance... Je n'arrive pas à décider si elle m'a plu ou non, même si je penche plus pour le « non » car celle-ci tourne beaucoup trop en rond, à coup de rapprochements et d'éloignements, telle une danse qui n'en finit pas. Peut-être (sûrement), j'aurais pu vraiment l'apprécier si Cornélia avait été différente.
Car ce qui m'a le plus posé problème avec Les larmes rouges, c'est le personnage de Cornélia. C'est exactement le genre de personnage féminin que je ne peux pas m'encadrer. Cornélia est..., sans prendre de pincettes: une pleurnicheuse. Je conçois que ce qu'elle vit est un choc, mais les sanglots et les larmes qui montent aux yeux toutes les deux pages, pour moi, c'est non ça va cinq minutes, je n'y arrive pas. Elle est toujours présentée comme affaiblie, comme la spectatrice de son histoire plutôt qu'une actrice. Alors qu'ayant du potentiel, elle aurait pu avoir un plus joli rôle que la damoiselle en danger qui se plaint toute le temps, tout de même. 
Henri, le mystérieux sauveur, quant à lui est plaisant, heureusement ! Mais peut-être un peu trop distant et effacé comparé aux caprices de Cornélia. J'ai vraiment aimé son histoire, son passé, les moments où il était présent était bien plus simple à lire pour moi. J'ai en revanche eu beaucoup de pitié pour lui, car Cornélia est parfois vraiment peu sympathique avec lui. La jeune fille a tendance à lui reprocher sa nature et ce qu'il doit faire pour vivre, tout en sachant qu'il n'a pas le choix.
Le point fort néanmoins et que j'ai apprécié sans hésitation, c'est l'atmosphère. C'est sombre, obscur, parfois angoissant. Surtout: macabre et sanglant. Et j'aime quand c'est le cas, surtout que je trouve que l'auteure se mouille à ce sujet là car il est simple en résumé de donner l'impression d'une histoire sombre mais maintenir cette ambiance durant tout le roman, c'est autre chose. Ce n'est pas édulcoré et il y a des passages qui m'ont tout de même fait frissonner. Ce sont les visions, les cauchemars, et le passé de Cornélia qui sont surtout emprunts de cette atmosphère, et ce sont pour moi mes moments préférés du roman et qui m'ont passionnée.
Je terminerais par le rythme de l'histoire que j'ai trouvé assez mal dosé. Et si, le style de l'écriture est assez envoûtant au premier abord, passé un moment, j'ai tout de même senti que cela alourdissait l'histoire et la ralentissait même parfois. Cornélia tourne en rond avec tous ses doutes et questions, j'ai parfois eu l'impression de revenir en arrière plutôt que d'avancer. Et trop de ces doutes et questions (dont les réponses étaient à portée de main) finissait par rendre non pas l'héroïne naïve comme Henri le dit plusieurs fois... mais plutôt stupide, arf. Il y a des passages bien plus rapides et entraînants que d'autres. Et il y a beaucoup de moments où l'histoire semble stagner. 
En conclusion: des éléments m'ont plu, d'autres moins. Je me situe vraiment entre la déception et la bonne lecture. Si l'histoire et l'ambiance ont su me séduire, la lourdeur du récit et l'héroïne m'ont trop souvent ennuyée. Je suis vraiment mi-figue mi-raisin. Et vue le nombre de pages que contient ce premier tome, et le second tome, je ne sais pas si j'aurais le courage de lire la suite. Et en soit, même si il n'y a pas le fin mot de l'intrigue, je trouve que ce tome là se suffit à lui-même.

« - Tu n'as vu en moi jusqu'à maintenant que ce que tu voulais y voir et tu as mis le reste de côté. A présent que tu as eu l'évidence sous les yeux, cet oubli ne t'est plus permis. Cornélia, on ne peut pas à la fois aimer et haïr quelqu'un, il faudrait te décider une bonne fois pour toutes.
- Pourquoi m'as-tu envoûtée ? C'est monstrueux ce que tu as fait ! continua-t-elle, furieuse.
- De vie en vie, tu te répètes... souffla-t-il d'un air las. Tu n'auras donc toujours que ce mot-là pour me qualifier ? »

Je le conseille à: Je ne sais pas trop si je le conseille. Au final, je vous dirais de le faire comme vous le sentez. Il y a quelques avis qui me rejoignent, mais autrement, ce roman a son succès.

Prochaine lecture: Kaleb, tome 1, Myra Eljundir.

tâches d'encre

  1. Ce livre est dans ma wish depuis des années et ton avis est le premier pas très positif que je lis ^^ Ca me fait moins peur maintenant, j'ai tendance à fuir les livres qui font l'unanimité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les livres qui font l'unanimité me font assez fuir aussi, mais ils m'intriguent, comme là en fait. Je comprends le fait qu'il te fasse moins peur maintenant :)

      Supprimer
  2. Je veux essayer (je dis bien essayer) de commencer moins de sage/trilogie/blablagie parce que sinon j'en sors plus^^ Du coup avec ton avis je pense que c'est une de moins que je commencerai, ce qui est un bon départ pour 2015! x)

    RépondreSupprimer
  3. malgré le 13, je vais le mettre dans ma liste pour l'été

    RépondreSupprimer
  4. malgré le 13, je vais le mettre dans ma liste pour l'été

    RépondreSupprimer
  5. J'ai lu le tome 1 et le tome 2 et j'ai le tome 3 dans ma PAL. Pour ma part j'aime beaucoup cette trilogie :) Le deuxième est encore mieux que le premier à mes yeux car il s'y passe vraiment pas mal de choses. J'espère que le 3eme finira en beauté cette trilogie.

    Par contre je suis assez d'accord avec toi sur le fait que le personnage de Cornélia est un peu bof, mais Henri quoi!!! <3 <3

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree