samedi 21 juin 2014

Genre: Romance historique.

Caroline Bingley, Jennifer Becton.

Résumé: 

Dans Orgueil et Préjugés, Caroline n'a qu'une idée en tête: faire main basse sur le très convoité Mr Darcy. Peine perdue, ce dernier lui préfère Elizabeth Bennet, celle-là même dont Caroline n'a de cesse de se moquer.
Bannie de la demeure de son frère, la voilà contrainte de retourner vivre chez ses parents, loin de Londres. Contre toute attente, ses rêves les plus fous -une lignée ancestrale, un titre, un domaine- sont enfin à sa portée en la personne de Mr Charlton. Mais l'homme qui la séduit, Mr Rushton, n'a que l'amour à lui offrir. Caroline sera-t-elle prête à renoncer à ses ambitions pour écouter son cœur ?

Mon avis, 15/20.

J'ai adoré Charlotte Collins, du même auteur, une romance historique para austenienne qui avait su me charmer, à la limite du coup de coeur. C'était impossible que je ne sois pas curieuse concernant Caroline Bingley. Même si Mrs Collins et Mlle Bingley n'ont rien en commun !
Bon, malheureusement, j'ai moins aimé. J'ai toujours un problème avec la Caroline même si elle peut être touchante par moment. Mais le bon point, c'est que je ne peux pas reprocher à l'auteure de ne pas avoir gardé la personnalité du personnage.

---
En bref:
Les -: Le dénouement est trop rapide.
Les +: Le personnage de Caroline Bingley est conservé tout en se révélant, la plume de l'auteure.
---

« - Bonne nuit, monsieur Rushton, lança-t-elle sèchement.
- Bonne nuit, mademoiselle Bingley, répondit-il alors qu'elle passait prestement devant lui pour regagner la porte.
Elle avait presque réussi à s'enfuir, lorsqu'elle l'entendit l'appeler.
- Mademoiselle Bingley ?
Elle allait feindre de ne pas l'avoir entendu, mais elle ne put s'empêcher de se retourner.
- Quoi ?
- Je suis très heureux de votre présence ici, quelle qu'en soit la raison, dit-il d'une voix plutôt étouffée. Vous m'amusez, mademoiselle Bingley. Vous m'amusez.
- Je suis désolée de ne pouvoir vous renvoyer le compliment, monsieur Rushton, car je vous trouve d'un ennui mortel. »

Ayant adoré Charlottes Collins, je suis un peu déçue par Caroline Bingley. D'un côté, c'était prévisible puisque je n'aime pas Caroline Bingley et que l'auteure semble respecter le caractère intrinsèque des personnages de Jane Austen. Mais, j'avais l'espoir que..., c'est vrai. J'ai vu de bon avis sur Livraddict, des gens qui ont succombé à Caroline Bingley, et je m'étais dit « Pourquoi pas moi ? ». Bon, eh bien non. Même si Caroline a su par moment me toucher par une certaine vulnérabilité, j'ai continué de la détester et détester ses petites manipulations.
Après que Caroline se soit interposée entre lui et Jane sa future épouse, son frère Charles a pris des mesures qui s'imposent. Caroline est bannie et envoyée chez leur mère à Kendal, au milieu de la campagne. Ce dernier lui demande de réfléchir à ses actes et de s'excuser auprès de Jane, ainsi qu'Elizabeth pour ses subterfuges. Caroline a beau y penser, elle sait qu'elle peut présenter des excuses sincères à Jane, mais pas à Elizabeth, cette femme qui lui a volé Mr Darcy. Contrainte de rester chez sa mère à ruminer sur la situation, Caroline voit son avenir peu à peu s'éclairer par la présence de Mr Charlton, un baron en devenir. Mais c'est sans compter la présence de Mr Rushton, l'associé de son beau-père, qui la pousse dans ses retranchements.
Ce que j'aime beaucoup avec Jennifer Becton, c'est qu'elle s'approprie les personnages d'Orgueil et Préjugés, tout en respectant l’œuvre original, l'univers, et les codes de Jane Austen. On s'attend à trouver Caroline Bingley, et c'est Caroline Bingley que l'on retrouve, et non un personnage qui est censé être Caroline Bingley mais qui se comporte à l'opposé du personnage de base. L'auteure l'emprunte et l'utilise pour son histoire sans entacher sa personnalité et ses buts. Même quand Caroline s'ouvre aux autres, se découvre, et réalise certaines faces du monde et d'elle même. J'apprécie ce côté là. Malheureusement, je n'apprécie pas plus Caroline Bingley qui reste hautaine et intéressée par l’appât du gain.
J'ai bien aimé Mr Rushton, un homme simple, qui a fait fortune dans le bâtiment. Il est taquin, franc, et n'hésite pas à faire part de ses pensées à Caroline. Mais j'ai trouvé qu'il restait trop effacé. Et donc, j'ai trouvé la fin trop rapide et simple, puisqu'elle arrive comme un cheveu sur la soupe. Un peu dommage car j'aurais vraiment bien apprécié que l'auteure confronte un peu plus ces deux-là pour que ça puisse évoluer de manière un minima logique plutôt que donner l'impression que Caroline se rabat sur lui faute de mieux. 
Néanmoins, à part Caroline being Caroline et le côté un peu en retrait de Mr Rushton, j'ai apprécié ma lecture. Comme le tome consacré à Charlotte Collins, j'ai retrouvé le monde de la haute-société, les apparences, les enjeux, les petites trahisons. Et ça me plaît. Nous restons dans un complément cohérent et crédible de l’œuvre original. Et ça reste très divertissant ! J'ai moins aimé que Charlotte Collins qui a frôlé le coup de cœur, mais j'ai tout de même passé un bon moment de lecture.

« - Je crois, monsieur Rushton, que c'est la première fois que j'entends un compliment franchir vos lèvres.
Il se tenait à présent face à elle. Son expression se fit aussi sarcastique que sa voix.
- Ai-je donné l'impression de chanter vos louanges ? Toutes mes excuses. C'était involontaire.
Elle ne put s'empêcher de lui rire au nez, mais reprit rapidement son sérieux.
- Vous êtes réellement une comédienne confirmée, reprit Mr Rushton. Mais on ne peut jouer un rôle lorsque la scène implique la présence de chevaux. A leur façon, ils révèlent la nature profonde des gens.
- Ce sont donc des créatures bien plus sages que ce que j'imaginais.
- Oui, Mossy a mis au jour un certain nombre de choses aujourd'hui. Désormais, je vous cerne mieux. Parfaitement, même.
- Oh ? s'étonna Caroline en ajustant son assise. Éclairez-moi.
- Les femmes sont à mon sens de subtiles actrices. Elles sont en continuelle représentation pour charmer un homme, et mettent fin au simulacre dès qu'il est tombé dans leur piège. 
- Comment estimez-vous que nous devrions nous comporter, si ce n'est en nous montrant à notre avantage ? demanda-t-elle spontanément.
- Vous devriez vous présenter telles que vous êtes, bien entendu. C'est idiot de jouer la comédie, et plus encore de surestimer ses aptitudes en équitation. Vous devriez savoir ça. »

Je le conseille à: Je conseille plutôt Charlotte Collins qui est plus doux et entraînant selon moi ! Mais je trouve que les deux restent à lire et s'inscrit très bien dans la lecture para austenienne. Si on veut continuer dans l'univers d'Orgueil et Préjugés, ces deux là conviennent très très bien.

A voir aussi

 Prochaine lecture: Eleanor & Park, Rainbow Rowell.

tâches d'encre

  1. Oh ça a l'air bien ! Je verrais si je le trouve il se peut que je fasse "main basse" dessus ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je conseille Charlotte Collins surtout. Franchement, niveau lecture para austenienne, c'est du bon niveau. L'univers et les personnages sont bien respectés. Plume un peu plus moderne, normal, mais ça passe nickel. J'espère que ça te plaira :D

      Supprimer
  2. Je ne savais même pas que ces livres existaient! Je trouve le concept génial car je suis vraiment une grande fan de Jane Austen. Mais j'ai un peu peur quand même... L'écriture ne peut pas être la même que Jane Austen alors qu'on traite des mêmes personnages... Ca ne t'a pas gênée toi? En tout cas ça m'intrigue... (pardon d'avance mon cher banquier)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non ça ne m'a pas gêné ! L'écriture est plus moderne mais comme l'auteure respecte les personnages d'Austen ainsi que ses codes, c'est très facile de s'immerger :)

      Supprimer
  3. Ton avis donne envie, mais je pense que ce n'est pas un livre pour moi étant donné que je n'ai pas aimé Orgueil et Préjugés (pas taper !). Du coup je vais m'abstenir, mais c'est vrai que ta chronique m'a rendue plutôt curieuse ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne risque pas de te taper, je ne suis pas une fan invétérée de Orgueil et Préjugés. J'aime beaucoup l'univers et l'histoire, mais pas le gros coup de coeur de beaucoup ^^

      Supprimer

Decorated Christmas Tree