jeudi 12 juin 2014

Genre: Aventure, fantastique.

Dark Matter: A ghost story (VO de 40 jours de nuit) de Michelle Paver.

Résumé:

London, 1937. Jack is poor, lonely and desperate to change his life, so when he's offered the chance to join an Arctic expedition, he jumps at it. Spirits are high as the ship leaves Norway and at last they reach the remote, uninhabited bay where they will camp for the next year.
But the Arctic summer is brief. As night returns to claim the land, Jack feels a creeping unease. One by one, his companions are forced to leave. Soon Jack will see the end of the sun, the sea will freeze and escape will be impossible. And Jack is not alone, something walks there in the dark...

Mon avis, 18/20.
Coup de

Tout comme les histoires de fins du monde, les histoires de fantômes m'attirent. Je ne pouvais pas passer à côté de celle-là, dont les commentaires sur Livraddict sont presque unanimes. Et heureusement que je ne suis pas passée à côté !
J'ai vécu un moment rare de frissons et d'appréhension. L'histoire se passe dans un cadre polaire, un huit clos en Arctique, et j'ai vraiment eu l'impression d'être là-bas...

---
En bref:
Les -: /.
Les +: Le décor arctique, la tension, la plume de l'auteure.
---

« Behind the hiss of the wind and the chatter of the stream, the land lay silent. I passed the skeleton of a reindeer. I came to a standing stone by a small, cold lake. I stopped. I was aware of the noises around me -the wind, the water, my panting breath- but somehow they only deepened the stillness. I felt it as a physical presence. Immense. Overwhelming. I realised that this place is, and will always be, a no-man's land.
I suppose it's to be expected that Gruhuken sould make me a little uneasy from time to time. After all, I'm town-bred, not used to the wild. But. But. To stand on that slope and know that there's nothing to the west of you until Greenland; nothing to the east except the Arctic Ocean; nothing to the north until the North Pole -and that's just more nothing. »

Je ne sais pas par où commencer mon avis... J'ai juste littéralement adoré ce livre. Je suis tombée sous le charme des contrées blanches à perte de vue, du froid, de la mer qui murmure. Et j'ai frissonné. Car le charme laisse peu à peu place à la peur, avec une tension digne des films d'horreur. Michelle Paver nous a écrit une histoire de fantôme qui vaut le coup. Une histoire subtile, oppressante, avec un décor sublime. Je me suis tellement sentie embarquée dès les premières pages que j'ai su que ce serait un coup de cœur. Ce roman mérite d'être découvert !
Jack vit dans la pauvreté, son travail ne lui rapporte pas assez, et sa solitude ajoutée à son manque d'argent lui pèse. Alors quand on lui offre la possibilité d'une expédition en arctique, ce qui pourrait l'éloigner de son quotidien, et peut-être lui ouvrir des portes à son retour, Jack fonce sur l'occasion. Même si la différence sociale entre ses compagnons et lui est importante. A cinq, ils prévoient tout ce dont ils auront besoin. Mais ce n'est qu'à quatre qu'ils partiront. Et qu'à trois qu'ils arriveront sur place. Accompagné de Gus et Algie, Jack va découvrir Gruhuken, une région aussi belle que désolée, loin de tout. Mais, ayant ignoré les superstitions des Norvégiens, l'expédition ne se passera pas comme prévue...
Dark Matter, ou 40 jours de nuit en version française, m'a offert des heures de frissons. L'auteure nous intègre parfaitement dans le décor et dans les pensées du personnages principal. En effet le livre est écrit comme un journal intime: le journal de Jack. Jack nous présente son voyage jusqu'à Gruhuken, sa routine, et... sa terreur. Il m'a été très simple de prendre part à l'expédition comme si j'étais un membre de l'équipe et de ressentir, comme lui, l'étau de la peur se refermer sur moi. L'Arctique, avec sa désolation, son froid, et ses fameux jours sans nuits l'été et ses nuits sans soleil l'hiver, devient très vite un lieu oppressant. Pas d'échappatoire, la solitude est immense, et les sens se décuplent. Cette sensation que nous ne sommes pas seuls, au bout du monde, au milieu de rien, c'est vraiment quelque chose !
Je peux vous le dire, je ne faisais pas trop la fière quand je lisais un peu juste avant de dormir... C'est vrai que je me prends facilement à tout ce qui est « histoire de fantômes » (normal quand on y croit ^^), mais l'auteure installe tout de même une tension assez importante. Les descriptions du décor, de la solitude, la peur, j'ai vraiment été subjuguée. Pour moi, c'est un vrai coup de cœur, et je ne vois rien à redire sur ce roman. L'écriture de l'auteure et son histoire m'ont happée.
C'est une petite chronique que j'écris là car je ne veux vraiment pas trop en dire. Ça reste un petit livre (255 pages en version anglaise) qui contient beaucoup de mystères. Et si vous voulez le découvrir (ce que je vous conseille sincèrement!), je ne tiens pas à briser la petite bulle dans laquelle vous risquerez d'entrer. L'atmosphère est unique, et elle tient en partie grâce à ce qu'on ne sait pas, ce qu'on appréhende et anticipe, comme Jack. Dark Matter a vraiment été un coup de cœur, une belle surprise, que je tiens à vous partager. Je vous le recommande chaudement.

« Once, I thought fear of the dark was the oldest fear of all. Maybe I was wrong. Maybe it's not the dark that people fear, but what comes with the dark. What exists in it. »

Je le conseille à: En partie si on aime les livres aux ambiances oppressantes. Et surtout si le résumé, ou si ma chronique, vous intrigue beaucoup. Je trouve qu'il est à découvrir (et si vous lisez en VO, je le conseille notamment en VO, la couverture est magnifique même si les photos ne lui rendent pas justice).

Prochaine lecture: Le pouvoir des lys, tome 1: Précieuse, Maria V. Snyder.

tâches d'encre

  1. Ton avis réveille ma curiosité ! Je n'ai pas résisté, je l'ai ajouté à ma wish ! =)

    RépondreSupprimer
  2. Je me laisserai tenter, même si j'ai un peu peur de flipper quand même ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plus du frisson que du flippe total, mais vraiment, faut le lire ! ^^

      Supprimer
  3. J'ai failli l'emprunter à la bibliothèque il y a pas longtemps, puis finalement je l'avais reposé au dernier moment... j'aurais pas dû ! Si je le revois, cette fois il ne m'échappera pas ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi qui lit en VO. Prends la VO ! J'ai peur que la traduction ne soit pas fameuse... et god le bouquin est superbe au milieu d'une bibli :D
      Dans tous les cas, en VO ou en VF, j'espère qu'il te plaira ♥

      Supprimer
    2. Très bien, je suivrai ton conseil alors :) J'ai bien fait de pas le prendre à la bibliothèque du coup ;)

      Supprimer
    3. J'espère que l'apprécieras ;)

      Supprimer
  4. Ah, merci pour la découverte, ce livre m’intéresse fortement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien :D J'espère qu'il te plaira, Gaby !

      Supprimer
  5. Il a l'air.... Ouuuuh ! Je l'ajoute de ce pas à ma wish <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu te rappelle du froid de Glacé ? Bah le froid de l'Arctique, on le sent tout aussi bien :D Je pense qu'il saura te plaire, tu moins je l'espère ♥

      Supprimer
  6. Méchante tentatrice !!!
    La couverture est trop Top en plus ;)
    Encore un livre que j'ajoute à ma WL :D

    RépondreSupprimer
  7. Au fil de ma navigation je découvre ce coin de toile par hasard et c'est avec un grand plaisir. La présentation de ce livre a tout pour me convaincre. Le descriptif me fait un peu penser à Terreur de Dan Simmons que j'avais eu plaisir à lire.

    RépondreSupprimer
  8. Le titre me dit quelque chose mais c'est vrai que c'est la premiere fois que je vois un avis du roman. J'avoue que je suis assez intriguée maintenant, c'est tout a fait mon genre de livre.

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree