lundi 26 mai 2014

Genre: Dystopie, jeunesse.

Hunger Games, tome 1, Suzanne Collins.

Résumé:

Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur.
Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l'arène: survivre, à tout prix.
Quand sa petite sœur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. A seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature.

Mon avis, 18/20.
Coup de 

Depuis le temps que j'avais envie de relire ce roman et d'en faire une chronique sur mon blog... C'est enfin fait ! Et je ne suis pas déçue. Une deuxième lecture de ce livre à la hauteur de la première, avec autant d'émotions, d'angoisse, et d'appréhension.
J'avais beau connaître l'histoire d'Hunger Games pour l'avoir déjà lu et pour l'avoir regardé une centaine de fois en dvd, j'ai tout de même été happée par le récit, les personnages, les péripéties. Hunger Games reste vraiment pour moi LA dystopie la hauteur de toutes mes espérances.

---
En bref:
Les -: /.
Les +: La personnalité de Katniss, la tension de l'histoire, le récit sombre.
---

« Arracher les enfants à leurs districts, les obliger à s'entretuer sous les yeux de la population: c'est ainsi que le Capitole nous rappelle que nous sommes entièrement à sa merci et que nous n'aurions aucune chance de survivre à une nouvelle rébellion. Quelles que soient les paroles, le message est clair: « Regardez, nous prenons vos enfants, nous les sacrifions, et vous n'y pouvez rien. Si vous leviez seulement le petit doigt, nous vous éliminerions jusqu'au dernier. Comme nous l'avons fait avec le district Treize. » »

Une relecture pour finir le week-end, une relecture qu'on est sûr d'adorer qui plus est, quoi de mieux ? C'était l'idéal de me plonger dans un livre déjà connu après des jours sans lecture et des jours de road trip en Irlande avec mes grands-parents. Relire Hunger Games m'a permise de me poser, de me détendre, et de reprendre un rythme de lecture plutôt rapide. Je l'ai dévoré en une journée, tout comme la première fois. Je n'ai pas vu les pages défiler, et tout comme avant, j'ai ressenti la tension de l'histoire, l'angoisse, et la surprise des rebondissements. J'avais beau connaître la trame, ça ne m'empêchait pas de m'inquiéter pour les personnages, d'être touchée, et d'appréhender leur avenir. 
Le monde de Katniss Everdeen ne ressemble pas au nôtre. Les Etats-Unis ont sombré et ont laissé place à une politique froide et un gouvernement sans pitié. Le moindre faux-pas est puni, et les différentes régions nommées « districts » sont formatés par des règles, isolées les unes des autres. La paix est artificiellement maintenue par un jeu télévisé cruel où participent 24 enfants, de douze à dix-sept ans. Ce jeu empêche toute rébellion, et instaure une peur qui a le dessus sur tout. Katniss vit dans le district douze, un des districts les plus pauvres et les plus laissés pour compte par le gouvernement. La faim, la mort, la survie, elle connaît. Elle défie les règles pour chasser à l'extérieur de leur territoire. Mais jamais, elle n'aurait cru que la chasse puisse lui servir pour autre chose que se nourrir. Le jour où sa jeune sœur est choisie pour les Hunger Games, afin d'affronter vingt-trois autres candidats plus âgés, jusqu'à la mort, Katniss n'hésite pas une seule seconde. Elle prend sa place.
Katniss est un personnage féminin qui me plaît beaucoup, je pense qu'elle fait partie de mes préférées en matière de lectures young-adult. Agée de seulement seize ans, elle se montre réfléchie, mature, intelligente. Elle a beaucoup de caractère et de courage. Si il y a quelque chose qui me plaît, c'est que son caractère est immuable. Je ne la vois pas changer du tout au tout, et elle réagit toujours en accord avec sa personnalité. Je n'ai pas de mauvaises surprises avec Katniss. C'est un personnage que j'aime suivre, qui a de l'énergie, un grain de rébellion, et de la « niaque ». Une jeune fille qui ne se laisse pas faire, qui réfléchit avant d'agir, et qui reste elle-même. Son naturel renfermé et méfiant est un côté que j'apprécie beaucoup, et qui pour moi, colle parfaitement au genre dystopique.
L'histoire amène également d'autres personnages très appréciables: Peeta, le candidat masculin du district douze, Haymitch et Effie leurs « coachs », et Cinna, le styliste de Katniss. Mais aussi: Gale et Prim, le meilleur ami et la sœur de Katniss. Ces personnages secondaires sont essentiels, et c'est agréable de pouvoir le sentir. J'ai du mal quand on se demande pour quoi un tel ou un tel existe, quel est son rôle. Ici, sans l'un ou l'autre, l'histoire n'a pas de sens. Ils apportent chacun leur touche à l'histoire, que ce soit dans le passé ou le présent de Katniss, et Katniss se repose sur chacun d'entre eux. Ils comptent pour l'héroïne, pour le récit, et pour nous. Encore une fois, je me suis attachée à tout ce petit monde.
Concernant le côté dystopique, je suis absolument séduite. En matière de lecture young-adult, nous avons quand même une atmosphère sombre, qui fait froid dans le dos, et qui accroit tout le long du roman. La terreur installée dans les districts, la terreur qu'inflige ce jeu, la terreur que propage le gouvernement, elle paraît si minime quand on commence Hunger Games, mais à travers les réflexions de Katniss et ce dont on est témoin, elle prend rapidement une très grande proportion. Hunger Games est pour moi une réussite parmi les dystopies jeunesse. C'est une dystopie qui nous promet frissons, angoisse, et surprise. 
En conclusion: J'ai adoré ma relecture, et c'est de nouveau un coup de cœur, sans surprise ! Pour ceux qui se demandent « pourquoi 18 ? » alors que je voue presque un culte à cette dystopie, je vous répondrais que c'est simple. Ce premier tome pose les bases, il est exaltant et stressant, mais tout ça n'est rien comparé à la suite... Chaque tome va plus loin que le précédent. Et mon ressenti et mon coup de cœur grandit de tomes en tomes. 

« Un garçon -celui du district Neuf, je crois- atteint le sac à dos en même temps que moi, et pendant un bref instant nous tirons dessus chacun de notre côté. Puis il tousse et m'éclabousse le visage de sang. Je trébuche en arrière, dégoûtée, perplexe devant cette giclée tiède et poisseuse. Le garçon s'écroule. C'est là que je remarque le couteau qu'il a dans le dos. D'autres tributs sont arrivés à la Corne d'abondance et commencent à se déployer autour. Oui, c'est la fille du district Deux, à une dizaine de mètres qui court dans ma direction avec une demi-douzaine de couteaux à la main. Je l'ai vue lancer, à l'entraînement. Elle ne rate jamais. Et je suis sa prochaine cible. »

Je le conseille à: Tout le monde, tout sexe. C'est bien plus qu'une histoire pour adolescents. C'est une histoire rythmée, sombre, palpitante. Une dystopie qui vaut vraiment le détour !

Prochaine lecture: Le prince d'été, Alaya Dawn Johnson.

tâches d'encre

  1. Comme tu dis sur ta page, c'est une saga incontournable ! J'ai aussi adoré les Hunger Games et je ne trouve aucune autre dystopie à la haute =) <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est difficile de faire mieux ou égal niveau qualité, c'est clair. Je pense pareil :)

      Supprimer
  2. J'avais tout adoré dans Hunger Games : les personnages, l'intrigue... C'est vraiment LA référence en matière de dystopie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil ! Pour moi c'est vraiment LA dystopie à lire, une référence, une saga à ne pas manquer :)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Totalement, même si je préfère nettement le 3 de toute la saga ! ^^

      Supprimer
  4. Hunger Games coup de coeur pour la trilogie! La seule que j'ai trouvé aussi bonne est Divergent (j'ai pas encore lu le 3) mais y a aussi énormément d'actions, des personnages bien fouillés et un sacré page turner également!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup Divergent, coup de cœur aussi. Mais ma préférence va et reste à Hunger Games :)

      Supprimer
  5. Pour moi, Hunger Games est LA dystopie par excellence ! Beaucoup disent que Divergente est bien mieux ben pas pour moi. Je préfère laaaaaargement Hunger Games à Divergente !
    Peut-être parce que le tome trois de cette saga a été le seul livre à réussir à me faire pleurer... En tout cas, elle a une place tout particulière dans mon petit cœur ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore Divergent aussi, mais c'est vrai que Hunger Games reste nettement supérieure selon moi aussi ! ^^

      Supprimer
  6. Je ne me souvenais plus vraiment du style de l'écrivain mais lire les citations que tu as mises me met l'eau à la bouche plus le fait que tu en parle très bien j'ai bien envie de le relire moi aussi parce que ça a toujours été un grand coup de coeur cette trilogie ! Et j'ai hâte de voir la première partie de la Révolution *o*

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree