mercredi 30 avril 2014

Genre: Dystopie, jeunesse.

Divergent, tome 2: Insurgés, Veronica Roth.


Résumé:

Le monde de Tris a volé en éclats. La guerre a dressé entre elles les factions qui régissent la société, elle a tué ses parents et faut de ses amis des tueurs.
Tris est rongée par le chagrin et la culpabilité. Mais elle est Divergente. Plus que tout autre, elle doit choisir son camp. Et se battre pour sauver ce qui peut encore l'être.


Mon avis, 18/20.
Coup de 

Un coup de cœur moins gros que le premier tome, mais coup de cœur quand même ! Ce deuxième tome nous offre une histoire haletante, où il est vraiment difficile de reprendre son souffle, et des personnages qui sont tous sauf faciles à cerner.
J'ai eu plaisir à retrouver l'univers, d'en apprendre plus, de voir que la guerre s'est tous sauf tarie. Nous sommes dans un autre cadre que celui du premier opus, mais c'est un cadre passionnant lui aussi.

/!\ Si vous n'avez pas lu le premier tome, ne vous spoilez pas avec cette chronique :)

---
En bref:
Les -: Tris et Tobias ne m'ont pas convaincue dans ce deuxième tome.
Les +: La guerre bat son plein, l'effet addictif, la découverte des autres factions.
---

« Tobias, à mes côtés, m'effleure l'épaule.
- Ça fait un moment que je n'ai pas regardé cette épaule, me dit-il. Comment ça va ?
- Plutôt bien. J'ai eu la bonne idée d'emporter le médicament antidouleur.
Ça me fait du bien de parler de quelque chose de léger, pour autant qu'une blessure puisse entrer dans cette catégorie.
- En revanche, il faudrait que je fasse plus attention si je veux qu'elle guérisse. Je n'arrête pas de me servir de mon bras ou d'atterrir dessus.
- On aura tout le temps de s'en occuper quand tout sera fini.
- Ouais.
« Ou ça n'aura plus d'importance puisque je serai morte », ajouté-je en mon for intérieur. »

Divergent, tome 1 fut mon GROS coup de coeur de l'année 2013. Un coup de coeur comme j'en ai rarement eu pour de la dystopie. C'était un premier tome captivant et addictif, avec une héroïne forte et obstinée. Le bon cocktail. Et pourtant, j'ai vraiment tardé avant de lire le deuxième tome; Insurgés. J'ai eu un coup de cœur si fort que je n'osais pas ouvrir ce deuxième opus malgré toute l'envie que je ressentais. Le déclic fut le film que j'ai vu il y a peu. Le film m'a rafraîchit la mémoire, m'a remis l'histoire du premier tome dans la tête, et m'a redonné envie de savoir la suite. Cette fois, je m'y suis pliée ! Et je n'en ressors pas déçue comme je l'appréhendais. Malgré quelques petits points négatifs que j'ai relevé, j'ai passé un très très bon moment.
Après avoir arrêté le programme de simulation, qui a pris le contrôle des esprits des Audacieux pour les amener à réduire les Altruistes à néant, Tris, Tobias, Caleb, Marcus et Peter ont prit la fuite et ont trouvé refuge chez les Fraternels. Mais la guerre frappe plus loin que seulement chez les Audacieux et les Altruistes. Les factions se retrouvent divisées, et Tris plus frappée que jamais par la dure réalité et la culpabilité. Elle a vu ses parents mourir et a dû tuer l'un de ses meilleurs amis pris par la simulation. Alors que ce n'est pas un moment pour se reposer sur soi-même, elle se retrouve au bout de ses forces. Elle va devoir puiser dans ses ressources et compter sur Tobias et Caleb pour avancer, et pour arrêter Jeanine qui est prête à tout pour mettre la main sur les Divergents éparpillés dans la population.
Un rythme effréné, des rebondissement, du choc, pour moi c'est le parfait mélange pour de la dystopie. Et j'ai été servie avec ce deuxième tome riche en action. Si il y a bien une chose que j'ai remarqué ici, et que j'ai trouvé génial: c'est qu'on ne peut faire confiance à personne. Tous les personnages qui nous sont présentés sont ni tout blanc ni tout noir, et on ne sait pas du tout sur quel pied danser. Il y a ce sentiment d'insécurité tout le long du roman, et Tris, elle, a bien compris qu'elle ne doit compter que sur elle-même pour protéger ceux qu'elle aime et ce qui doit être préservé. J'ai adoré ce sentiment de ne jamais se sentir à l'abri et de suspecter tout le monde.
Tris dans ce deuxième tome m'a moins plu. Elle a perdu de son panache, de sa bravoure, et elle se met beaucoup trop en danger. Elle passe également beaucoup de temps à se morfondre. Et je peux comprendre ce côté, quand on vient de perdre ses parents et un ami. Sauf que Tris pleure beaucoup plus sur son ami que sur ses parents. Et bien qu'elle est appuyée sur la gâchette, je ne comprends pas. Comment oublier 16 ans aux côtés de sa famille au profit d'un inconnu rencontré quelques mois plus tôt ? Ses réflexions m'ont parfois laissée sceptique. Et son duo avec Tobias marche moins bien ici. Il ne m'a pas fait vibrer, comme c'est arrivé dans le premier tome. Tris et Tobias ne cessent de se prendre la tête alors qu'ils sont sûrement, en réalité, le seul soutien de l'autre. Et ça m'a frustrée, j'ai eu plusieurs fois envie de leur botter les fesses !
Mais l'histoire ne tient pas seulement à ces deux là, alors j'ai su surmonter leurs comportements et attitudes pour me focaliser sur l'intrigue et les autres personnages. J'ai apprécié découvrir en profondeurs les autres factions. On en apprend beaucoup plus sur les Fraternels, les Sincères, et les Érudits que dans le premier tome. J'ai aimé rencontrer tous les nouveaux personnages, ceux qui apparaissent tout le long comme ceux qui ne font qu'une brève apparition. J'ai adoré retrouver ceux que j'avais également oublié entre les deux tomes: Uriah, Marlene, Lynn, etc. Peter le lâche m'a plu aussi, avec ses multiples facettes. L'histoire laisse plus de place aux personnages secondaires et aux factions, et c'est un régal.
En conclusion: Un deuxième tome que j'ai adoré, qui m'a tenu en haleine, et dont la fin est une BOMBE (que je n'ai pas vu venir, au passage, et qui m'a littéralement scotchée). 

« Je voudrais ressentir quelque chose. De la peur, de la colère, du chagrin. Mais je ne sens rien. Juste le besoin de continuer à avancer. »

Je le conseille à: Divergent est pour moi l'une des meilleures dystopies qui existe dans la littérature young-adult. Ce deuxième tome suit la lignée du premier et ne nous offre aucun moment de répit !

 Prochaine lecture: Glacé, Bernard Minier.

tâches d'encre

  1. Cette série fait parti de mes livres sacrés, mes bibles *-* Je l'aime tellement *-*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de lire le troisième tome et voir ce qui nous attend !

      Supprimer
  2. Tu l'as enfin lu ! =) C'est vrai que Tris est un peu énervante dans celui-là mais mon dieu : quel livre ! et quelle fin ! et je ne peux pas attendre plus longtemps avant le 3.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle fin, c'est clair ! Je ne l'ai vraiment pas vu venir et je suis restée sur le cul.
      Patience, le trois sort ce mois-ci il me semble :)

      Supprimer
  3. Il faut vraiment que je me lance dans cette saga :) Le tome 1 m'attend patiemment dans ma PAL :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il faut ! C'est vraiment une superbe saga ♥

      Supprimer
  4. J'avais adoré aussi ce second tome, cette saga est géniale!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ooooooh oui ♥ Hâte de lire le trois !

      Supprimer
  5. ha oui, dans ce tome 2, Tris a ce petit côté ouin ouin qui m'avait pas mal ennervé, toujours à ressasser la mort de son ami. Je trouvais que ses réflexions tournaient en boucle et qu'elle finissait vraiment par se répéter.
    Mais le tome 3... LE TOME TROIS. (lis le vite avant d'être spoilée, twitter, fb, les blogs et même les suggestions de recherche google sont bourrés de spoilers :p Le tome trois regorge de choses qui méritent d'être découvertes par soi-même, crois moi :))

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree