dimanche 9 mars 2014

Genre: Contemporain, jeunesse.

Wonder (VO), R. J. Palacio.

Résumé:

« My name is August. I won't describe what I look like. Whatever you're thinking, it's probably worse. »
August (Auggie) Pullman was born with a facial deformity that prevented him from going to a mainstream school—until now. He's about to start 5th grade at Beecher Prep, and if you've ever been the new kid then you know how hard that can be. The thing is Auggie's just an ordinary kid, with an extraordinary face. But can he convince his new classmates that he's just like them, despite appearances?

Mon avis, 20/20.
Coup de 

On m'a dit et répété combien ce livre était magnifique. Et maintenant que je l'ai terminé, je le confirme. Ce roman est fort, sublime, une pépite. Comme l'indique le titre: c'est une merveille (pour ceux qui ne sont pas portés anglais: Wonder veut dire merveille ^^). J'ai été transportée, touchée, émue.
J'ai découvert un personnage principal adorable, que j'ai adoré suivre. J'ai découvert une ambiance douce et posée, chaleureuse malgré l'intensité et le sujet de l'histoire. J'ai découvert un livre que j'ai sincèrement envie de mettre en évidence dans ma bibliothèque !

---
En bref:
Les -: /.
Les +: L'atmosphère chaleureuse de la famille Pullman, le personnage d'August, l'émotion.
---

POV August:
« Mom put the book down and wrapped her arms around me. She didn't seem surprised that I was crying. "It's okay," she whispered in my ear. "It'll be okay."
"I'm sorry," I said between sniffles.
"Shh," she said, wiping my tears with the back of her hand. "You have nothing to be sorry about..."
"Why do I have to be so ugly, Mommy?" I whispered.
"No, baby, you're not..."
"I know I am."
She kissed me all over my face. She kissed my eyes that came down too far. She kissed my cheeks that looked punched in. She kissed my tortoise mouth.
She said soft words that I know were meant to help me, but words can't change my face. » 

Et dire que Wonder a atterrit dans ma PAL par le plus grand des hasards. Pour tout vous dire, il avait été dans ma wish-list depuis sa sortie mais petit à petit, il me faisait de moins en moins envie, et je l'ai enlevé. De plus son prix VF me faisait vraiment hésiter. Mais voila, arrivée en Irlande, j'ai trouvé une librairie absolument toute mignonne, colorée, et j'ai découvert les magnifiques prix VO. Et, sur une étagère, bien en vue, Wonder était là, accompagné de son petit coup de cœur de libraire. Je n'ai pas réfléchit plus d'une seconde, je l'ai pris directement sous le bras. Et « What a fool I was! », ce livre est une BOMBE. Pas une bombe dans le genre bruyante et destructrice, qui nous assomme, mais dans le genre discrète et qui explose bien après s'être installée en nous. Au fil de ma lecture, j'ai eu la surprise de remarquer que je ne pouvais plus me détacher de ce livre, et que si je le faisais, les personnages me hantaient.
August, dit Auggie par ses proches, est un enfant extraordinaire aux yeux des autres par son physique mais tellement ordinaire vue de ses yeux à lui. Il est intelligent, il est sensible, il regarde des films, il lit des livres, il a des passions, il joue, il a des amis. Il est comme n'importe quel petit garçon de son âge... excepté son visage. Auggie a dix ans et il est temps pour lui de faire face à la réalité, comme le pensent ses parents. Il est temps pour lui de sortir du cocon familial et d'arrêter l'école à la maison pour se diriger vers une vie sociale plus large. A la rentrée, Auggie entre au 5th grade (équivalence du CM2) à Beecher Prep et va affronter ce qu'il redoute le plus: le regard des autres, ce regard effrayé, curieux, étrange, qui le fait sentir si différent... alors qu'il est au fond, tout ce qu'il y a de plus normal.
August est vraiment un personnage pour lequel j'ai eu un brusque coup de foudre. C'est un enfant tellement intelligent pour son âge, dû à sa santé, mais aussi tellement innocent encore. Auggie reste un enfant qui sait que son visage dérange, il sait qu'on le regarde du coin de l’œil ou qu'on n'ose carrément pas le regarder ou le toucher. Mais il a l'intelligence et surtout le courage de vivre avec, de faire comme si il ne voyait rien, et de le supporter sans broncher. Et malgré ce côté dur de la vie, ça reste un personnage avec des goûts simples, des attitudes enfantines, et avec une tête remplie de questions comme on en a tous à dix ans ! Je me suis tellement attachée à lui, à ce petit bonhomme qu'on a envie de prendre dans ses bras et de rassurer. Il a une beauté de cœur hallucinante, et un sens de l'auto-dérision juste parfait. Il est impossible de ne pas être touchée par ce petit combattant, haut comme trois-pommes, qui découvrent le monde tel qu'il est.
Le livre a plusieurs point de vue, ce qui rend l'histoire vraiment intéressante. Nous suivons August la majorité du temps: ses pensées, ses réactions, ses émotions. Mais nous avons aussi Olivia, dite Via la sœur d'August, et Justin, le petit copain de Via. Et également les amis d'Auggie: Summer, Jack, Miranda. Cinq points de vue différents en dehors de notre personnage principal. Cinq personnages qui l'entourent, l'aiment, le chérissent, et qui sont aussi humain. Et quand je dis « humain », c'est dans toute sa splendeur. Il y a du bon et du moins bon, il y a du blanc et aussi du noir. Il y a des aprioris et de l'amour. Et dans cette petite ribambelle de personnages, Jack et Miranda sont ceux qui m'ont le plus touchée à leur manière, dans cette manière d'être humain avant tout, d'être prévisibles et aussi tellement imprévisibles.
Un coup de cœur pour ce petit monde, cet Auggie qui nous fait ressentir tellement de bonnes émotions (de l'amour, de la joie, de l'espoir, de la compassion), ces personnages secondaires qui rythment l'histoire. Et surtout: la famille d'Auguste qui m'a fait rêver. La relation entre Auggie et ses parents est exeptionnelle. R. J. Palacio a su créer avec son roman une petite bulle. J'ai juste vraiment adoré ce livre. 
Dans Wonder, il y a un concentré de choses touchantes. Et aussi beaucoup de vérités sur nous et notre comportement. Notamment dans le regard, le fait d'observer sans penser à mal... mais qui blesse. C'est une excellente lecture qui nous donne envie de regarder le monde d'un œil nouveau et meilleur, plus mature, sans nos aprioris débiles. Avec Wonder, on sourit, on rit, on pleure, on apprend. Auggie est un petit garçon qui nous convainc d'avoir sa place, qui nous prouve qu'il est normal, qu'il mérite tout comme nous d'être aimé, que sa différence est une force, et BON SANG, qu'est-ce que je l'ai aimé ce personnage ! Auggie est un porte-parole attachant de ces petits garçons et petites filles qui vivent la même chose... dans le monde réel, autour de nous. Auggie est si vrai et authentique qu'il nous donne l'impression de ne pas être qu'un simple personnage. 

POV (Oli)Via:
« We circle around him like he's still the baby he used to be. We changes plans, go to plan B, interrupt conversations, go back on promises depending on his moods, his whims, his needs. That was fine when he was little. But he needs to grow up now. We need to let him, help him, make him grow up. Here's what I think: we've all spent so much time trying to make August think he's normal that he actually thinks he is normal. And the problem is, he's not. » 

Je le conseille à: Tout le monde, tout âge, tout sexe. C'est un livre qui mérite d'être lu et découvert, relu et redécouvert ! Pour son sens, son message, mais aussi et surtout pour ses personnages et toutes les émotions que l'on peut vivre au fil des pages.

Prochaine lecture: Le cercle des canailles, tome 1: Le flambeur, Sarah MacLean.

tâches d'encre

  1. J'ai presque envie de le lire maintenant, c'est malin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups! Not even sorry! C'est vraiment un livre qui mérite d'être découvert :)

      Supprimer
  2. Ce livre est une merveille parmi les merveilles <3

    RépondreSupprimer
  3. Bon et bien voilà, ça fait un livre de plus dans ma Wish List grâce à ton avis ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, je ne me sens même pas coupable ;)

      Supprimer
  4. Il ne m'avait jamais tentée avant, mais là... tu m'as convaincue ! Je veux trop le lire maintenant !

    RépondreSupprimer
  5. Je l'avais emprunté à la bibli mais j'ai dû le rendre car j'avais dépasser le délai :( Il faut que je le réemprunte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui il faut ! J'espère que tu vas te régaler :)

      Supprimer
  6. Ah ce livre est un petit morceau de douceur qui réchauffe le coeur. Un livre qui, une fois refermé, nous fait nous sentir bien! Je l'ai adoré. C'était touchant sans tomber dans la complaisance, bien écrit tout en restant fidèle aux différents narrateurs et à leur façon de s'exprimer. Un petit livre bien mignon que j'associerais à the fault in our stars. Même si les histoires sont totalement différentes, ils m'ont donné la même sensation à la fin: Le monde craint parfois, mais la capacité des humains à faire face aux épreuves me laissera toujours admirative.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord avec toi :) Même si personnellement, je ne l'associerais pas avec The fault in our stars (même si je comprends parfaitement la comparaison) parce que je n'ai pas été tellement touché par The fault in our stars. Par contre, j'ai trouvé parfois, dans l'atmosphère, une certaine ressemblance avec Le monde de Charlie !

      Supprimer
  7. Ajouté à la Wish-List, mais en VF parce que ça sera plus dur pour moi la lecture en VO :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. VF, ça a le même titre ;)
      Maintenant que je suis en Irlande, je lis VO et VF, donc voila :p

      Supprimer
  8. oh oui j'ai entendu énormément de bien du roman aussi mais j'avoue que je ne l'ai pas lu. Il le faudrait vraiment !

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree