mercredi 25 septembre 2013

Genre: Science-fiction, jeunesse.

Entre chiens et loups, tome 2: La couleur de la haine, Malorie Blackman.

Résumé: 

Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé.
Noirs et blancs ne se mélangent pas. Jamais. Pourtant, Callie Rose est née. Enfant de l'amour pour Sephy et Callum, ses parents. Enfant de la honte pour le monde entier. Chacun doit alors choisir son camp et sa couleur. Mais pour certains, cette couleur prend une teinte dangereuse... celle de la haine.

Mon avis, 20/20.
Coup de 

J'avais adoré le premier tome, qui avait été une grosse claque, une merveilleuse découverte. C'est donc avec plaisir que j'ai choisi ce tome 2 pour le challenge Livradeux de la session Août - octobre 2013. J'avais hâte de le lire la suite.
Mais d'un côté, j'avais aussi peur. La fin du premier tome avait fait de mon cœur: un bon hachis. Je redoutais de souffrir encore et encore... Ça a été le cas ! Mais en fait, c'est ce qui fait que cette série est unique et géniale dans son genre.

---
En bref:
Les -: /
Les +: La plume de Malorie Blackman, les émotions dans toute sa splendeur, ce que l'on ressent en harmonie avec les personnages. 
---

« Sephy.
Je t'ai tenu dans mes bras et j'ai attendu. J'ai attendu de ressentir quelque chose. N'importe quoi. J'ai attendu et attendu. Rien n'est venu. Ni plaisir. Ni peine. Ni joie. Ni angoisse. Pas d'amour. Pas de haine non plus. Rien. J'ai plongé mon regard dans tes yeux bleus, bleus comme un océan à la tombée de la nuit et ton regard a happé le mien. Comme si tu espérais que je... te reconnaisse. Je ne trouve pas d'autre explication. Mais je ne te reconnaissais pas. Tu étais une étrangère. Je me suis sentie coupable. J'avais la même impression quand tu étais dans mon ventre. Aujourd'hui encore, j'échangerais volontiers tous mes demains avec toi contre un seul après-midi avec Callum. Et ce n'est pas ce que je suis censée ressentir. » 

Ce tome deux est encore plus puissant que le tome précédent. C'est une explosion de violence, et d'émotions purement humaines: la haine, la peur, le rejet, la méfiance, le désespoir. C'était impossible pour moi de ne pas ressentir un coup de cœur. Chaque page, chaque mot renforçait cette idée que ce livre n'était pas n'importe quel livre: il est fort, vrai, poignant. Unique.
Dans La couleur de la haine, nous retrouvons Sephy qui doit se prendre en main et s'occuper de sa fille. Fruit de son union avec Callum. Elle est seule. La seule compagnie qu'elle accepte est celle des souvenirs qu'elle a partagé avec Callum, ce qui la détruit peu à peu. Et nous retrouvons Jude, qui lui aussi doit faire face à la perte de son frère, et dont la haine à l'égard des Primas s'est décuplé. Il cherche à faire payer Sephy et celui qui a trahit la Milice de Libération (et donc vendu son frère), Andrew Dorn. Nous nous retrouvons avec ces deux personnages diamétralement opposés, mais pourtant au fond, si semblable: ils sont seuls et souffrent. Et dans cette lecture, nous nous engouffrons au plus profond de leurs sentiments et émotions. Surtout les plus noires, les plus sombres, celles que nous n'aimerions pas savoir mais qui pourtant fait toute la beauté de l'histoire, et toute sa véracité.
Beaucoup m'ont parlé de leur coup de cœur pour Jude mais j'avoue que je n'ai pas été autant emballée. C'est un personnage immensément intéressant, désespéré, tellement haineux qu'on a envie de comprendre toutes ses motivations, mais voila: je l'ai aussi vraiment détesté. Du début jusqu'à la fin. Il ne vit que pour la haine, la haine, la haine, au point d'oublier la réalité, au point d'être autant dangereux pour les autres que pour lui-même. Et moi, je ne peux pas aimer ça. Même si j'ai été enthousiasme de le découvrir ici, contrairement au premier tome, je reste froide face à lui. Sephy, quant à elle, je l'ai beaucoup appréciée (alors que ce n'était pas tant le cas dans l'opus précédent). Et j'ai tellement mais alors TELLEMENT souffert avec elle que je décerne la palme du livre briseur de cœur à ce tome. J'ai ressenti en profondeur chacune de ses émotions, j'étais mal avec elle. C'était bouleversant. Et oui, je l'avoue, j'ai pleuré. A de nombreuses reprises. C'était impossible pour moi de me retenir. Dans La couleur de la haine, il y a de la douleur, de la vérité, et des mots, encore des mots, puissants qui touchent là où ça fait mal.
Nous avons aussi plusieurs points de vue ici. Tandis que le premier tome nous présentait seulement Callum et Sephy, ici, nous avons également la famille de Sephy: Sa soeur Minerva et sa mère Jasmine (que j'ai apprécié redécouvrir ici sous un angle différent), et la famille de Jude: Meggie sa mère. Meggie qui prend en charge Sephy après que sa fille Callie Rose soit née, lui témoignant ainsi non pas un geste de pitié, mais un geste solidaire. Cette ribambelle de personnage a fait mon bonheur, autant que mon malheur. Tous souffrent. Chacun à leur façon. Je les ai tous aimé (oui, même Jude.. à ma façon). Ils se livrent à nous sans pudeur, nous inclue dans leur vie, nous font découvrir des facettes que l'on ignorait auparavant. C'est un livre humain, peut-être trop. Mais on l'adore ! Pour toute cette noirceur, pour tout ce monde réel dépeint à travers une fiction, pour toutes ses émotions qui nous broient sans avoir pitié de nous, pour toutes ces vérités que nous ne sommes pas toujours prêts à entendre. 
Malorie Blackman a une plume incroyable. Franche et sans détour. Et c'est ce qu'un tel sujet (le racisme, la discrimination) avait besoin. La lecture est rapide, on ne voit pas les pages défiler. Si l'écriture avait été dense, plus détaillée, l'atmosphère aurait été trop lourde et indigeste. Ici, les mots sont durs mais les phrases, courtes et mesurées. Il y a un juste milieu plaisant, qui a le don de nous propulser immédiatement au cœur de l'histoire. 

« Jude.
Morgan m'a fixé.
- Tu ferais bien de faire attention à toi, Jude.
- Ce qui veut dire ?
- Je fais parti de la Milice de libération pour obtenir l'égalité des droits entre les Primas et nous. Et toi ?
J'ai haussé les épaules.
- Pareil.
- Tu en es sûr ? Ou est-ce que la milice n'est pour toi qu'un moyen de te venger de tous les Primas qui croisent ton chemin ? Parce que c'est à ça que ça ressemble. 
- Tu devrais t'enlever la merde que tu as dans les yeux.
- Réponds, Jude ! Qu'est-ce qui est le plus important pour toi ? La cause ou ta vengeance ? » 

Je le conseille à: Si vous hésitez encore... Stop. Lisez cette perle ! C'est une violente claque. C'est beau et sombre. C'est vrai. C'est vraiment une série à découvrir sans hésitation.

Prochaine lecture: Chroniques de la fin du monde, tome 2: L'exil, Susan Beth Pfeffer.

tâches d'encre

  1. La série un coup de cœur intégral!

    RépondreSupprimer
  2. Il y a de quoi ! Enfin je n'ai pas lu les 2 derniers mais les 2 premiers sont déjà extras..

    RépondreSupprimer
  3. Il faut vraiment que je mette la main sur ce second tome... (mais je suis un peu maniaque et quand je commence une série dans une édition, il faut que tous les livres proviennent de cette même édition et là, c'était France Loisirs, donc il faut que je le trouve d'occasion et c'est pas évident^^)

    RépondreSupprimer
  4. Bookds all around, je suis un peu pareille, si ça peut te rassurer :) J'espère que tu le trouveras !

    RépondreSupprimer
  5. Je suis contente que tu l'aies aimé ! :D pour moi il était tout de même un peu en dessous que le premier, mais bon, chacun son opinion :)

    RépondreSupprimer
  6. Je peux comprendre qu'on puisse préférer le premier, ils se valent, mais pour moi c'est celui-ci le meilleur pour le moment :)

    RépondreSupprimer
  7. Cette série est vraiment géniale, même si mon préféré reste le premier tome <3

    RépondreSupprimer
  8. J'ai hâte de lire la suite.. Mais plus tard. Me faut un moment pour sortir de toutes ces émotions ! ^^

    RépondreSupprimer
  9. Cette série me tente depuis un certain temps mais je n'ai jamais osé sauter le pas. Tu me donnes envie d'essayer :D

    RépondreSupprimer
  10. Tu devrais ! C'est vraiment une série forte qu'il faut absolument découvrir :)

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree