mercredi 26 juin 2013

Genre: Contemporain, jeunesse.

Le monde de Charlie, Stephen Chbosky.


Résumé:

Au lycée où il vient d'entrer, on trouve Charlie bizarre. Trop sensible, pas « raccord ». Pour son prof de Lettres, c'est un prodige; pour les autres, juste un freak. En attendant, il reste en marge -jusqu'au jour où deux étudiants, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile.
La musique, les filles, la fête: c'est tout un monde que Charlie découvre... 



Mon avis, 20/20.
Coup de

J'ai eu la connaissance de ce bouquin quand le film du même nom avec Emma Watson est sortie. La boucle est simple: étant fan des livres et des films Harry Potter, appréciant l'actrice, j'ai connu le film et ensuite le livre. Mais je n'ai toujours pas vu l'adaptation ! J'ai préféré commencé par l'oeuvre écrite (et seulement maintenant arf).
Ce roman est aussi connu sous le titre de Pas raccord mais je trouve vraiment que Le monde de Charlie correspond mieux (même si rien égale le titre VO je trouve). Et j'ai eu un beau coup de cœur pour cet ouvrage que j'ai trouvé simplement pur et beau.

« Quand Sam a dit à Patrick de chercher une station de radio, c'est là que je l'ai eue, cette sensation. Patrick arrêtait pas de tomber sur des pubs. Et encore des pubs. Et une chanson super nulle qui disait sans arrêt « baby ». Et encore des pubs. Et puis, il a fini par tomber sur une chanson fantastique qui parlait d'un garçon, et on n'a plus rien dit.
Sam battait la mesure sur le volant. Patrick avait sorti sa main par la fenêtre et la faisait onduler. Et moi, j'étais juste assis entre eux. A la fin de la chanson, j'ai dit quelque chose:
- Je me sens éternel.
Et Sam et Patrick m'ont regardé comme si j'avais dit le truc le plus génial qu'ils avaient jamais entendu. Parce que la chanson était trop super et qu'on l'avait vraiment bien écoutée. On venait de vivre à fond ces cinq minutes, et on se sentait jeunes, dans le bon sens du terme. »

Les -: Même si je suis tout de suite entrée dans l'histoire et que le charme de Charlie a immédiatement opéré sur moi, j'ai trouvé l'écriture simple. Au final c'est mieux ainsi mais au départ, j'ai eu du mal. Après c'est normal, notre narrateur a quinze ans. Il est jeune, naïf, insouciant et l'auteur s'adapte. Mais par moment, il donne l'impression d'être encore moins âgé, treize ans par exemple. (Après, c'est peut-être la traduction ?) En tout cas, j'ai eu peur au début. Oui, peur. Je ne sais pas tellement pourquoi je redoutais que ce livre me déçoive.. C'est là que j'ai découvert que j'en attendais énormément. Puis j'ai continué ma lecture et peu à peu la maturité s'est installée à travers ce style simplet. Avec du recul, c'était la meilleure façon d'écrire si l'auteur voulait que ce soit à la fois léger et pertinent. Et pour moi, il a réussi son coup.
Les +: Charlie est un adolescent de quinze ans et qui rentre tout juste au lycée. C'est un garçon simple et réservé, qui ne s'implique pas (expression qui revient souvent). Il vit sa vie, sans trop être là, relativisant beaucoup. Peut-être trop. Par exemple, on apprend dès le départ qu'il regrette son meilleur ami qui s'est suicidé et sa tante Helen qui est décédée dans un accident de voiture. Il fait souvent référence à eux, à des souvenirs, s'appuie sur leur exemple. Pourtant, il reste comme un fantôme. Il observe tout, les moindres détails, et c'est comme si il ne s'estimait pas vivant. Mais à côté de ça, Charlie est d'une tendresse absolument touchante. Je me suis tout de suite sentie en osmose avec lui, peut-être parce que j'ai été Charlie à un moment de ma vie et que ça facilite l'identification. L'attache avec ce personnage a été rapide et intense. Il est ce genre de personnage seul, mis à l'écart, et qui apprend finalement à vivre, à exister, aux côtés de Patrick et Sam qui le prennent sous leur aile. Et il apprend maladroitement, en restant lui-même, et c'est ce qui m'a beaucoup touchée. Ces milles questions et réflexions à propos de tout et rien, des choses futiles et inexistantes comme les choses capitales et sérieuses. Ce roman m'a apparu au début léger et plus les pages se tournent, et plus ça s'approfondit et on prend conscience de la sagesse que Le monde de Charlie contient. Ça devient authentique, profond, si réaliste que je sais pertinemment que ce livre m'a marquée et qu'il laissera quelque chose d'impérissable dans ma mémoire. J'ai rarement été aussi touchée et émue. Peut-être parce que je me reconnais tout comme je reconnais certaines personnes de mon entourage dans Charlie. Peut-être parce que tout ce qui est écrit est censé se passer dans la tête d'un adolescent de seulement quinze ans. Peut-être parce que je suis très sensible au sentiment de la différence, de la solitude, et celui de l'amitié. Peut-être aussi parce que ça m'a rendue tellement nostalgique de mes années lycées. Au fond, c'est sûrement un mélange de tout ça. Il m'est arrivée plusieurs fois d'avoir les larmes aux yeux, même quand ce n'était pas triste. Ce livre, c'est la vie, je dirais. Un mixe de tout ce qui est joie et désespoir, de la remise en question, des interactions avec les autres, et de l'estime de soi, de ce qu'on est vraiment. Je conseillerais vraiment ce livre a quelqu'un qui a un coup de mou par exemple, ou qui ne sait pas où il en est dans sa vie, qui se cherche encore. Et même si parfois ce livre n'aborde pas des choses simples, il le fait avec légèreté. Le monde de Charlie a gonflé mon cœur d'espoir. Parce que Charlie n'est pas le genre de personnage qui s'attarde sur son malheur et qui nous ensevelie sous du mélodrame, même si il est sensible comme le dit le résumé. Charlie est une personne (ah oui, j'ai vraiment du mal à le considérer comme imaginaire) sincère, honnête, et que l'on aimerait connaître. Patrick, Sam et lui, forment vraiment un trio exceptionnel dont on aimerait faire parti. Ce fut une lecture rare que j'ai énormément apprécié. Un beau roman écrit d'une façon que j'ai trouvé originale. Pas par chapitres, pas par notes, pas comme un journal intime, mais comme des lettres destinées à un inconnu. Charlie écrit à quelqu'un qu'il ne connaît pas personnellement, sans lui donner sa véritablement identité ni celle de ses proches. Je me suis prêtée au jeu et très vite, l'inconnu qui recevait ces lettres, c'était moi. Je suis littéralement tombée amoureuse de son destinataire, de sa façon d'aborder la vie et ses choses, de ses références culturelles, de ses amis. Je ne ressors pas tellement indemne, dirons-nous. Bouleversée serait un mot adéquat. 

« Tout ce que j'aimerais, c'est que Dieu ou mes parents ou Sam ou ma sœur ou n'importe qui d'autre me disent simplement pourquoi je suis pas « raccord ». Qu'ils m'expliquent ce qui tourne pas rond chez moi. Qu'on me dise juste comment être différent d'une façon qui soit logique. Comment faire partir tout ça. Le faire disparaître. Je sais que c'est pas une bonne idée: c'est mon problème à moi et je sais qu'avant d'aller mieux, les choses sont toujours pires, mais là c'est trop de pire à supporter. »

Je le conseille à: Je pense que vous l'avez sûrement compris si vous avez lus toute ma chronique. Je le conseille à tout le monde. Filles comme garçons, sensibles ou non, c'est une lecture qui laisse une belle marque.

Prochaine lecture: Le retour des Highlanders, tome 2: Le séducteur, Margaret Mallory.

tâches d'encre

  1. Maintenant tu peux voir le film ;) la bande son en plus est géniale!

    RépondreSupprimer
  2. Oui ! Dès que j'ai le temps et que je l'ai sous la main, hop ! :D

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai tellement adoré moi aussi ! Je suis contente de voir qu'il t'a autant plu.
    Par contre j'avais été déçue par le film que j'avais trouvé moins émouvant que le livre...

    RépondreSupprimer
  4. J'ai vu le film que j'ai beaucoup apprécié. Je n'avais plus tellement envie de lire le bouquin mais maintenant, je change d'avis! ^^

    RépondreSupprimer
  5. Je suis SUPER CONTENTE que tu aies aimé ce roman !!! Je l'ai vraiment adoré, et les avis que j'ai vu dernièrement n'étaient pas élogieux... Merci de faire remonter un peu ^^

    RépondreSupprimer
  6. Saefiel, je verrais tout de même le film parce qu'il m'intrigue beaucoup :) Puis j'aime bien voir les adaptations...
    Je suis contente aussi qu'il m'ait plu ;D

    Booklimique, je te le conseille ! Car il y a des choses écrites très émouvantes où vraiment je me dis que c'est impossible de les rendre aussi touchante à l'écran !

    Marie, je vois que je ne suis pas la seule à prendre parfois une critique mauvaise sur un livre que j'ai adoré x)
    Mais Le monde de Charlie, moi aussi j'ai super bien aimé ;)

    RépondreSupprimer
  7. Tu n'as même pas besoin de me le conseiller pour que j'ai envie de le lire ^^ Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  8. 20/20 ?? Ah oui quand même ! Vivement juillet que je puisse le lire alors :p
    Bisous ^^

    RépondreSupprimer
  9. Haha Ninouille, bonne journée à toi aussi !

    Oui, 20/20 pour moi. Très beau coup de coeur. J'espère qu'il te plaira, Arcaalea !

    RépondreSupprimer
  10. Depuis que j'ai vu le film, je suis impatiente de lire ce livre. C'est émouvant de voir à quel point ce livre t'a touché et tu t'es retrouvé dans le personnage de Charlie. J'espère qu'il me plaira autant qu'à toi !

    RépondreSupprimer
  11. Je ne connaissais pas du tout ce roman mais tu me donnes envie de le découvrir au vu de ton enthousiasme et de ton ressenti pour ce livre ^^
    Je le mets dans ma wish-list

    RépondreSupprimer
  12. Bizarrement, je crois que j'en attendais beaucoup parce que j'ai pas vraiment apprécié. J'ai trouvé ça mignon, mais sans plus. Je saurais pas dire pourquoi, j'ai pas réussi à m'attacher au personnage.

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree