lundi 4 février 2013

Genre: Bit-lit.

Femmes de l'Autremonde, tome 1: Morsure, Kelley Armstrong.

Résumé: 

Elena Michaels est un loup-garou et la seule femelle de son espèce. Voila qui n'est déjà pas banal. Mais en plus, elle fait tout ce qu'elle peut pour être normale. Elle voudrait une vie ordinaire, sans ses désirs inhumains, sa sauvagerie, sa faim et ses instincts de chasseuse.
Mais la Meute fait appel à elle. Enfreignant les lois du clan, des déviants menacent de dévoiler leur existence. Elena obtempère, car la loyauté du sang ne se discute pas. Et au cours de son combat, elle découvrira sa vraie nature...


Mon avis, 15,5/20.

Voici un livre qui traînait depuis octobre dans ma PAL et qui me faisait envie depuis bien plus longtemps après être tombée sur le tome 2 par hasard à la fnac. Je suis ravie d'avoir enfin pu le lire. Ce fut une bonne lecture. Je n'aime pas mettre des notes avec des virgules (je suis bizarre), mais j'estime que 15 n'est pas assez, et 16 l'est peut-être trop quant à mon ressenti !
Globalement, j'ai beaucoup aimé ce roman, ce premier tome d'une série mettant en scène des femmes en tant qu'héroïne (d'où le nom: femmes de l'autremonde). Il met en œuvre tous les éléments que j'aime retrouver lors de ma lecture: des personnages attachants, de l'action, des sentiments, des doutes. Et le bonus, c'est que tout ça se passe au milieu des loups-garous !

« Puis commence la Mutation.
Ma peau s'étire. Tandis que la sensation s'amplifie, je tente de repousser la douleur. Quel mot insignifiant - souffrance conviendrait mieux. « Douleur » traduit mal l'impression de se faire écorcher vive. »

Les -: Les chapitres sont parfois vraiment longs, une moyenne de vingt pages, je dirais. Et certains s'étalent sur trente voir un peu plus, et je ne pouvais pas couper quand l'envie me prenait de faire une petite pause. Et comme je lis plutôt le soir, je devais calculer combien de chapitres je devais lire avant de m'endormir pour être sûre de ne pas me coucher trop tard et de ne pas devoir m'arrêter en plein milieu d'une action à cause de la fatigue. Il y a aussi beaucoup de longueurs dans le livre, pour ma part, ça ne m'a pas du tout gênée mais je devine que pour d'autres, ça peut être un problème.
Les +: Les longueurs, je les ai appréciées, car justement elles amènent des précisions quant au mode de vie des loups-garous, leurs habitudes. Les descriptions ne sont jamais inutiles, sont bien placées, et surtout, elles permettent de beaucoup s'attacher au personnage principal: Elena de part ses sentiments exprimés. Le point de vue est interne et nous sommes avec la jeune femme, nous apprenons à la connaître, à connaître son statut concernant les humains et la Meute à laquelle elle appartient, nous doutons avec elle. J'ai aimé être face à un personnage principal qui ne nous apparaît pas invincible, dont la vulnérabilité est présente. Elena est un personnage troublé, voir torturé par sa condition de loup-garou, qui manque de confiance en elle et qui se cherche sans cesse. Elle rejette la vie auprès des siens qui semble pourtant lui convenir, qui la rend heureuse, tout simplement car elle a été mordue par l'un des leurs. A savoir que la morsure est interdite a priori, et que celui qui le lui a infligée n'était autre que quelqu'un de confiance: son petit ami de l'époque. Elle rêve d'une existence humaine, normale, et routinière. Mais, comme l'annonce le résumé, sa condition va la rattraper et sa famille: la Meute va la contacter. De là, commence les péripéties, le danger, l'action. Nous partons retrouver avec elle, les autres. Nous faisons leur connaissance, nous apprenons leurs liens, nous rencontrons Clay (celui qui l'a transformée), nous rencontrons Jeremy (l'Alpha, le chef). Tout est limpide et clair, impossibilité de se perdre entre les personnages, leurs rôles, et ce qu'ils amènent à l'histoire. Cependant, je trouve que le résumé ne met pas en valeur le livre, je l'ai trouvé mou. Or très vite, au fil des pages, on se rend bien compte que ce ne sont pas de simples déviants qui posent problèmes, et que le souci en question n'est pas la simple crainte d'être découvert pas les humains, non. Ces déviants s'en prennent directement à la Meute, et petit à petit le piège se referme. Je me suis souvent retrouvée oppressée, mais ici, c'était une bonne sensation: j'étais entièrement plongée dans l'histoire. L'auteur ne bâcle aucune scène, et on a alors l'avancement de la relation de Clay et d'Elena, les liens entre tous les personnages, les histoires de chacun, la vie au sein de la Meute, et l'action entre la Meute en question et les déviants, avec une précision qui est la bienvenue. C'est écrit avec détails et réalisme ! Un comble de parler réalisme dans un récit de loups-garous, mais c'est le cas. Les sentiments que ressentent Elena, que ce soit la répulsion concernant ce qu'elle est, l'attachement envers Clay qu'elle ne désire pas s'avouer, le besoin de vouloir être humaine, la colère face aux loups-garous extérieurs qui s'attaquent à la Meute, sont clairs, se comprennent et son logiques. A sa place, j'aurais pensé et réagit comme elle.. Et c'est peut-être pour ça que je me suis énormément attachée à elle, c'est peut-être aussi pour ça que j'ai beaucoup angoissé pour elle et son entourage. Parce qu'il faut que je le dise, niveau chapitres qui se finissent à la cliff, ici, on est servit ! Je ne compte plus les rebondissements qui m'ont fait dire Ouf ! ou Oh non !, c'était exaltant. En refermant la livre, je n'ai eu qu'une envie: avoir vite le tome 2 pour retrouver Elena Michaels car par chance, dans le deuxième tome, c'est encore d'elle et des loups-garous dont il est question ! A moi, à moi !

« Clay enfouit le visage dans mes cheveux, me dit qu'il m'aimait puis s'endormit. Je restai étendue là, noyée dans une brume d'hébétude. Puis je tournai enfin la tête pour le regarder. Mon amant démon. Onze ans plus tôt, je lui avais tout donné. Mais ça n'avait pas suffi.
- Tu m'as mordue, murmurai-je. »

Je le conseille à: La bit-lit vous tente mais vous ne savez pas du tout quoi lire ? Eh bien pourquoi pas Morsure ! Vous avez-envie de dévorer une bonne histoire de loups-garous ? Lancez-vous, ici ce n'est pas des loups-garous à la Twilight, vous ne serez pas déçus. Je ne l'ai personnellement pas été.

Prochaine lecture: Paradise, Simone Elkeles.

tâches d'encre

  1. Je pense exactement comme toi à une chose près. Je me suis vraiment perdu entre les personnages au début. A part Elena, Clay et Jeremy, j'ai vraiment eu du mal à savoir qui était qui.
    Sinon j'ai aussi adoré ce roman qui pour moi fut un total coup de coeur ! C'est mon premier livre de bit-lit alors je pense que découvrir le genre a un peu aidé aussi. Malgré tout c'est la seule série où je ne trouve presque aucun défaut à chaque tome et où la romance ne me dérange pas parce qu'elle est en arrière-plan.

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai que j'aime bien qu'il y ait une romance au second plan, ça laisse place à l'action et ça c'est vraiment un bon point !

    Pour les personnages, mince, comme quoi, on est vraiment différent face à un livre, j'ai pris mes marques tout de suite personnellement :)

    Hâte de voir les autres tomes !

    RépondreSupprimer
  3. Je suis dans le même cas que toi... c'est dommage que si peu de salles le diffusent :/

    RépondreSupprimer
  4. Ah je me souviens maintenant!
    J'ai lu les 2 premiers tomes plus 2 autres encore.

    J'avais adoré les deux premiers, mais ensuite, quitter le monde des loups garous m'a un peu refroidie.

    D'où le fait que je n'ai pas (encore?) lu la suite ^^

    RépondreSupprimer
  5. Ah moi, ça ne me refroidie pas de le quitter ! J'adore Elena et son univers (il me semble que dans un autre tome de la série on le retrouve), mais j'ai hâte de découvrir le monde des sorcières et des démons :p

    RépondreSupprimer
  6. Une saga vraiment sympathique, même si je n'ai pas lu les derniers. Il faudrait que je m'y remette !

    RépondreSupprimer

Decorated Christmas Tree